Magazine

Joël Betchen, Etikebo : "Mettre l'équitable au coeur du commerce"

Publié le 01 juin 2008 par Herve Lange

Entretien cette semaine avec Joël Betchen, le fondateur du site Etikebo.Etikebo, mettre l'équitable au coeur du commerce

Etikebo a pour but de promouvoir le commerce équitable en proposant des produits de qualité et originaux. Les produits proviennent des principaux importateurs en Europe mais aussi de jeunes créateurs qui ont une démarche équitable.

Sont proposés dans la boutique une sélection d'articles alliant équité, respect de l'environnement et qualité. Ces articles proviennent d'Afrique, d'Asie, d'Amérique mais aussi d'Europe.

La devise de Joël : "mettre l'équitable au coeur du commerce"...

Inakis : Etikebo propose une gamme vraiment complète de produit équitables…

Joël Betchen : C'est une option prise après avoir étudié les sites marchands et les boutiques traditionnelles. J'ai d'ailleurs été agréablement surpris de l'aide et des informations glanées ainsi. A la suite de cette étude, nous avons positionné Etikebo comme distributeur de produits 100% équitables, du bien-être à l'épicerie, en passant par les bijoux, les accessoires de mode, la maison et la déco. Nous projetons également d'ouvrir un "rayon" habillement.

Inakis : Sur quelle gamme de produits désirez-vous attirer l'attention ?

JB : La demande de nos clients est forte sur les produits de beauté et de bien-être ainsi que sur les bijoux. Pair ailleurs, nous recommandons nos objets de déco et notamment les soliflores, vases en aluminium. Fabriqués dans le respect des règles du commerce équitable en Inde, ils bénéficient d'un design réellement original et  résolument moderne.

Inakis : Comment sélectionnez-vous les producteurs que vous mettez à votre catalogue ?

JB : Nous passons actuellement par des importateurs adhérents de la Plateforme française du commerce équitable, de Minga ou de l'IFTA*. Nous effectuons une sélection attentive, sur la base de la qualité et du bénéfice réel pour le producteur. Nous nous guidons aussi sur le bouche à oreille, lorsqu'un fournisseur nous en recommande un autre. C'est ainsi que nous avons fait rentrer des produits de la gamme "Esprit Eco" dans notre catalogue.

Inakis : Vous envisagez de personnaliser cette démarche ?

JB : Tout à fait. Nous sommes actuellement en négociation directe avec trois producteurs, au Népal, au Pérou et en Afrique, adhérents à l'IFTA. Nous développons notre connaissance mutuelle par mail et par téléphone. A terme, nous projetons des rencontres sur les lieux de production.

Inakis : Quelles sont les nouveautés à venir ?

JB : Nous souhaitons nous différencier de plus en plus. Nous voulons en fait apporter une vision différente, à travers des produits artisanaux exclusifs, personnalisés. C'est bien sûr une démarche plus exigeante, qui repose sur une confiance mutuelle, des rapports humains développés, ce qui fait son intérêt.

Inakis : Quelle a été votre plus grande satisfaction depuis le lancement d'Etikebo ?

JB : Etikebo a maintenant 6 mois. Nous sommes donc une jeune société, à la notoriété encore limitée. Pourtant, de plus en plus de gens nous font confiance, achètent et reviennent sur notre site. C'est pour nous un grand encouragement.

Inakis : Il y a de plus en plus de sites marchands orientés vers le commerce éthique. Cela vous inquiète-t-il ?

JB : Bien au contraire. Je pense qu'il faut de plus en plus de monde dans la course, dans l'intérêt des producteurs du Sud comme des consommateurs des pays développés. Cette concurrence permet en particulier un comparatif sur les prix. Etikebo a choisi de pratiquer un niveau de prix raisonnable : c'est là aussi que nous faisons la différence.

Propos recueillis par Thierry Follain

* International Fair Trade Association


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Herve Lange 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte