Magazine Médias

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)

Publié le 15 juin 2019 par Bigreblog

Hello les gens!

Aujourd’hui nous bouclons la Phase 1 des films du MCU avec celui qui, pour la première fois, a rassemblé les personnages principaux de trois autres films (quatre si on triche) dans un seul film choral et super.

Un film qui prépare la suite et a surtout produit de belles suppositions! On va en parler maintenant, et je spoile, évidemment, donc si vous voulez lire un article spoiler-free, c’est par ici que ça se passe!

Synopsis

Après avoir récupéré le Tesseract dans les profondeurs de l’Atlantique, le S.H.I.E.L.D. tente de l’utiliser pour produire de l’énergie verte. C’est en tout cas ce que le Directeur Fury prétend. Lorsque le cube s’active et forme un portail qui laisse passer un Asgardien peu sympathique, Fury est obligé de réunir plusieurs individus particuliers pour résoudre la situation…

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)

Avengers…assemble!

Avengers (ou Marvel’s Avengers en Angleterre, vu que pour eux, Avengers, c’est Chapeau Melon et Bottes de Cuir), c’est donc le premier film du MCU qui rassemble les super-héros du même nom. Il fallait donc: 1. un bon scénario qui arrive à donner autant de temps d’écran à l’un comme à l’autre et 2. un réalisateur capable de gérer les six têtes d’affiche (et les rôles secondaires).

J’ai donc été très heureuse d’apprendre que c’était Joss Whedon, créateur de Buffy, qui avait été engagé par Marvel. Et depuis, le Monsieur a rarement déçu (sauf quand il a décidé de toucher au DCEU, eurk).

Niveau personnage, ça aurait pu être casse-gueule aussi. Heureusement, de bons acteurs et des backgrounds bien établis pour la plupart des rôles principaux ont aidé énormément. Ainsi, Bruce, bien que n’ayant pas la tête d’Edward Norton (dommage mais aussi, finalement, pas dommage), a le même background que le Bruce de Incredible Hulk, qui fait d’ailleurs officiellement partie du MCU, on l’a vu début d’année. Cap suit aussi directement son arc puisque sa première scène fait écho à celle de la fin de First Avenger.

Et puis, au milieu, il y a des personnages dont on ne sait que très peu de choses, et qui, actuellement, méritent toujours ce film solo qu’on nous promet depuis perpète. Natasha Romanoff, Black Widow, entrevue dans Iron Man 2, dont on ne comprend pas immédiatement (voire du tout) quelle est la relation d’avec Clint Barton, Hawkeye, qui a eu droit à genre une minute de temps d’écran dans Thor. Ont-ils été amants comme dans les comics (où ils sont même mariés)? Sont-ils juste amis? Leur relation est ambigüe, et je regrette amèrement ce qu’en fera Age of Ultron, sans mentionner l’ignoble Endgame… Anyway…

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)

Autre personnage qui souffre du manque d’exposition, c’est Maria Hill. On peut presque dire d’elle qu’elle seconde Fury, et pourtant, elle n’est visiblement pas au même niveau que Coulson, dont on ne sait pas grand-chose non plus, mais c’est moins dérangeant puisque Agents of S.H.I.E.L.D. a bien rattrapé le coup. Hill, par contre, arrêtez-moi si je me trompe, mais on ne sait toujours rien d’elle. Et ça me dérange, car comment faire confiance à quelqu’un dont on ne sait strictement rien?

😡

Bref. J’ai fini de parler des personnages en manque de background.

Le cas Loki

Parlons maintenant de l’éléphant dans la pièce: Loki. Parce que je me suis retenue quelques paragraphes de parler de ce qui tombe sous le sens, mais là, c’est terminé.

J’ai lu beaucoup au moment de la sortie du film que Loki était un pourri fini, l’un des pires villains de l’Histoire, etc etc. Excusez-moi, mais fuck off. Nope nope nope. Jamais quelqu’un n’a eu aussi faux de toute sa vie.

Prenons les évènements dans l’ordre. Dans Thor, Loki souffre du piédestal sur lequel a été placé son frère. Dans un premier temps, il souhaite uniquement l’écarter de la succession au trône, sans pouvoir deviner qu’Odin va l’exiler sur Terre sans ses pouvoirs. On voit la surprise sur son visage lorsque cela se produit, elle est indéniable. Par la suite, tout déconne. Après avoir appris qu’il était en fait Jötunn, Loki perd tous les repères qui lui ont été donnés dès la naissance. Lui qui se croyait sang et os d’Odin et Frigga n’est pas seulement en fait une pièce rapportée, mais aussi l’un des monstres qui, dans la culture asgardienne, sont les pires créatures de l’Univers. Un peu comme si, sur Terre, vous appreniez que vous étiez en fait un suppôt de Satan. Littéralement.

Pas étonnant donc qu’à ce moment-là, Loki déconne totalement et tente de se venger de tous ces faux membres de sa famille, en commençant par Odin qui, évidemment, n’a jamais eu envie qu’il monte sur le trône. Thor n’est qu’un dommage collatéral, finalement, jusqu’à ce que Loki comprenne que, race ou pas, ils restent frères. Un peu comme le fait qu’il pardonne facilement à Frigga qui, elle, l’a toujours traité comme son fils.

Loki tombe ensuite dans un abysse sans fond, et que s’y passe-t-il? Pas difficile de l’imaginer vu l’état physique et psychique dans lequel il atterrit dans les locaux du S.H.I.E.L.D. Il a visiblement été torturé si on en croit son regard presque vide, sa peau pâle et maladive, et les cernes sous ses yeux. Des yeux qui sont bleus, si vous remarquez bien. Alors qu’ils étaient verts dans Thor et redeviendront verts dans The Dark World. De là à imaginer qu’il est sous l’emprise de Thanos et de la Pierre de l’Esprit comme les minions qu’il asservit par la suite, il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)

Comparez le Loki de Thor, celui de The Dark World et celui d’Avengers, et vous verrez qu’il y a un gouffre.

Alors ARRÊTEZ DE DIRE QU’IL EST MÉCHANT, OKAY???

😛

Après ce long moment d’introspection, on va parler casting, car cet article est dix fois trop long. XD

Hop on Robin Hood!

Tony Stark, qui est l’un des premiers Avengers à apparaitre à l’écran, est donc toujours incarné par Robert Downey Jr qui, malgré un temps d’écran plus ou moins équitable, vole méchamment la vedette à tous ses camarades. Un truc qu’il continuera de faire par la suite, uniquement parce qu’il est génial. Bite me. XD

Chris Evans incarne évidemment toujours Captain America qui, pour sa presque première intervention dans le futur, n’a pas l’air si perdu que cela. Il le sera bien plus dans Winter Soldier, mais pour d’autres raisons.

Chris Hemsworth a lui toujours la chevelure soyeuse et le marteau tourbilolant de Thor, qui est encore à ce moment-là insupportable, mais bizarrement, moins que dans ses films solos. Influence positive des autres? Maybe…

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)

Ces trois protagonistes sont donc les seuls à avoir eu leur film solo avant le film choral, si on ne compte pas…

Mark Ruffalo, qui reprend le manteau de Bruce Banner et Hulk (en mo cap, siouplé) après qu’Edward Norton ait été gentiment poussé vers la sortie pour cause d’exigences scénaristiques irréalisables pour la suite du MCU. Je ne suis pas mécontente, ceci dit, car j’aime beaucoup le côté fragile que Bruce présente, alors qu’en réalité il est non seulement superbement intelligent, mais aussi plus courageux qu’on ne le pense. Et je parle bien de Bruce et pas de son alter-égo qui smashe.

😛

Scarlett Johansson aura réussi le tour de force de s’imposer dans mon esprit comme bonne actrice avec ce film, car avant, je ne la voyais que comme potiche, et son alchimie d’avec Jeremy Renner (et son magnifique cul, rappelez-vous) n’y est pas pour rien…

Samuel L. Jackson, Clark Gregg et Colbie Smulders complètent le tableau du S.H.I.E.L.D., tandis que Gwyneth Paltrow fait une apparition inutile en Pepper Potts si ce n’est pour approfondir le personnage de Coulson.

Côté « méchants », on trouve donc Stellan Skasgård qui reprend le costume d’Erik Selvig; et Tom Hiddleston donc en Loki. J’ignore toujours si le sourire ravageur en post-credit scene de Thanos appartient déjà à Josh Brolin, mais faisons comme si.

😛

Verdict?

Bref, si on résume Avengers premier du nom, c’est un film qui arrive à donner du temps d’écran à tous ses personnages principaux, à les faire cohabiter intelligemment tout en creusant déjà les bases pour la suite des investigations, et qui entre deux effets spéciaux magnifiques et deux scènes d’action parfaites, nous présente un méchant plus complexe et innocent qu’on ne le croit.

Well fucking bloody done people.

😀

Note: 7,75/10 (scénario: 8/10 jeu: 8/10BO: 7/10 (et merci Robert pour tous ces morceaux de rock bien sentis!)Marvel-spirit: 8/10 (on fera mieux, mais pour l’instant, c’est le meilleur))

Le Marvel: 1:6: The Avengers (Ciné)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte