Magazine Info Locale

« Changer Louviers » avec Ingrid, Philippe, Sandrine, Hélène, Audrey, William et les autres. Leur réunion publique a attiré 100 personnes !

Publié le 15 juin 2019 par Gezale

« Changer Louviers » avec Ingrid, Philippe, Sandrine, Hélène, Audrey, William et les autres. Leur réunion publique a attiré 100 personnes !

Prêts pour une année de campagne électorale. ©Jean-Charles Houel

Les municipales n’auront lieu qu’en mars 2020 mais les candidats animés d’une espérance de victoire sont déjà prêts. S’il est banal de regretter le peu de goût des Français pour la politique, reconnaissons que vendredi soir, dans la salle des colonnes habitée par les mânes des républicains d’antan, une centaine de personnes ont démenti par leur présence ce cliché éculé. Certes, la présence annoncée d’Ingrid Levavasseur, dont l’image a éclairé le mouvement des gilets jaunes (sans la violence) n’était pas pour rien dans le sentiment de curiosité éprouvé à l’égard de la liste en gestation depuis plusieurs semaines et à laquelle elle compte apporter sa pierre. Aux côtés de Philippe Brun, de Sandrine Manso, Hélène Faty-Dominski, et Audrey Goffi, une équipe jeune et féminisée fait de réels efforts pour sortir des sentiers battus de la politique et réfléchir à des propositions permettant — rien que cela ! — de « changer Louviers. »
Pourquoi changer la ville ? Dans la mesure où les intervenants ont ignoré ce vendredi le bilan de la municipalité sortante, il faut croire que leurs solutions ressortiront plus d’une volonté créatrice que d’un combat négatif. Du livret distribué aux curieux et aux postulants de diverses listes annoncées (Diego Ortega, Olivier Taconnet (PRG), Alexis Fraisse (EELV), des membres du PCF,) ainsin qu’à quelques gilets jaunes proches d’Ingrid Levavasseur, les animateurs de « changer Louviers » proposent dix mesures principales. On les lira ci-dessous. Ils font remarquer que ces propositions ne sont pas sorties d’esprits fermés. Elles sont le résultat des consultations ouvertes à tous les Lovériens depuis le mois de janvier dernier au cours d’apéros populaires, de réunions d’appartements, de porte-à-porte, et aussi de réflexions parues sur la plateforme en ligne. Ces propositions et réflexions ont abouti « à la rédaction d’un programme cohérent de transformation de la ville » édité dans un opuscule intitulé « Changer Louviers » qui pourrait être le nom d’une future liste aux municipales. Les orateurs et oratrices savent aussi que rien de grand ne se fera sans l’agglomération Seine-Eure. Les projets structurants, les gros investissements industriels (les parcs) commerciaux (la fin des hypermarchés ?) sportifs (la patinoire) dépendent de l’agglomération. « Changer la vie » voudrait y ajouter du social et du culturel, domaines encore exclusifs des compétences communales. De même pourquoi ne pas expérimenter les transports urbains gratuits comme certaines agglos le font avec succès ?
« Changer Louviers » avec Ingrid, Philippe, Sandrine, Hélène, Audrey, William et les autres. Leur réunion publique a attiré 100 personnes !
Une certaine idée de l'union Il est à noter que Ingrid Levavasseur ne s’engage pas seule dans la bataille municipale. Elle a déclaré : « Eclosion démocratique et moi-même, sommes heureux de nous unir à changer Louviers, l’idée d’union est celle qui à mes yeux est la plus intelligente et la plus en adéquation avec l’envie de changer notre ville. » En effet, alors que des impétrants ont d’ores et déjà déclaré que toute union à gauche était impossible avant le premier tour et entre les deux tours, il apparaît que cette position quelque peu sectaire n’aura que peu de chance de tenir la route. Les divisions à gauche ont coûté cher aux listes européennes. Elles disqualifieraient ceux et celles qui s’arc bouteraient sur l’isolement et la division. « Nous allons construire pour nos générations futures, a poursuivi Ingrid Levavasseur. Ce sont nos enfants et nos petits enfants à tous, qui vont vivre dans ce que nous créons aujourd’hui. Nous allons faire en sorte que la ville de Louviers soit la première ville écologique de Normandie. Nous allons donner à tous la possibilité de vivre dans la dignité et dans de bonnes conditions. » Un échange amical autour d’un pot de l’amitié a conclu cette réunion publique de présentation. Il sera toujours temps après les vacances estivales de se lancer dans le grand bain d’une campagne plus concrète et plus musclée. D’autres listes se feront connaître. On pourra donc comparer les projets, les hommes et les femmes.
Les dix principales mesures
1)   mettre en place des référendums locaux pour tout projet d’investissement au-dessus d’un million d’euros. 2)   Créer un service civique environnement. 3)   100% bio et local dans les cantines d’ici 2025. 4)   Lancer un programme municipal de sortie de la pauvreté en faisant participer les allocataires à des tâches municipales. 5)   Exiger des réparations pour les incivilités et créer un réseau de médiateurs citoyens. 6)   Rénover les écoles et augmenter le budget de la caisse des écoles. 7)   Créer une zone franche pour les commerçants en centre ville. 8)   Allonger les horaires des services publics. 9)   Consacrer deux tiers de l’investissement local à la rénovation du patrimoine public et historique. 10) Relier Louviers à Rouen par le train.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine