Magazine Auto/moto

Porsche 718 Cayman GT4 & 718 Spyder: atmosphériques

Publié le 18 juin 2019 par Jcetter

Belle surprise pour les nouvelles 718 Cayman GT4 et 718 Spyder.

Porsche est passé maître dans la compréhension de sa clientèle et dans la manière de segmenter ses gammes. Chacune est construite de la même manière: un modèle de base, une version S, un Turbo et un GTS. Ils offrent tous une expérience subtilement différente. Mais si il y a une segmentation que Porsche chérit tout particulièrement, ce sont les GT. Ces voitures sont considérées les plus pures, celles qui procurent le plus grand plaisir de conduire, celles dont les compromis vont dans le sens de la performance plutôt que le confort ou les raisonnements économiques. On trouve dans cette catégorie aujourd'hui les 911 GT2 RS, GT3 RS, GT3, Speedster et finalement les Cayman GT4 et Boxster Spyder.

Porsche 718 Cayman GT4 & 718 Spyder: atmosphériques

Aujourd'hui nous découvrons le renouvellement des deux dernières, les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder. Comme ces deux voitures sont construites sur la même base et partagent châssis et moteur, nous allons concentrer la description technique sur la 718 Cayman GT4. Le châssis provient de la dernière génération de la 911 GT3, la 991.2. Le train arrière a été adapté à la configuration à moteur central. Les roues arrière directrices n'ont pas été retenues.

Porsche 718 Cayman GT4 & 718 Spyder: atmosphériques

L'aérodynamique a été particulièrement soignée. Un diffuseur a été installé à l'arrière. Il fonctionne en conjonction avec le tout nouveau spoiler arrière et le fond de la voiture. Le résultat est une amélioration de 50% de l'appui aérodynamique sans augmentation de traînée. Le diffuseur est responsable pour 30% dans cette amélioration, le 20% restant provient de l'aileron. Porsche quantifie l'augmentation de l'appui à 12 kg à 200 km/h.

Porsche 718 Cayman GT4 & 718 Spyder: atmosphériques

L'aileron arrière est réglable entre 0 et 4 degrés d'inclinaison, cette dernière valeur étant adaptée à une utilisation sur circuit. Lorsque l'angle d'attaque de l'aileron est augmenté, il faut également enlever sous l'avant de la voiture des volets ouvrant un passage d'air différent sous la voiture de manière à conserver l'équilibre aérodynamique. A l'avant, devant les roues, on trouve des sorties d'air destinées à apaiser les remous générés par les roues. Leur fonction est la même que les extracteurs sur les ailes des GT3 RS.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jcetter 22320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine