Magazine

Nouveau Grand Prix de la Science-Fiction Française 2008

Publié le 24 juin 2008 par Lael69

UNICA
Elise Fontenaille
Le Livre de poche
Collection Science-Fiction
Le mot de présentation:
UNICA ?Unica, la fille aux cheveux blancs ?Non, la petite fille éternelle aux cheveux blancs comme de la coke.Celle que CYBER traque sur le Net.Celle surtout qui traque les détraqués au moyen de CYBER.Une héroïne de l’avenir, donc résolument moderne.Façon Philip K. Dick.Elise Fontenaille a obtenu pour ce roman décoiffant le Nouveau Grand Prix de la science-fiction française 2008, décerné l’année précédente à Catherine Dufour pour Le Goût de l’immortalité.
Herb travaille à la Cyberbrigade de Vancouver depuis sept ans, suite à un passage à vide en prison. Lorsque sa soeur Alys a disparu, il ne contrôle plus rien. Persuadé qu'il s'agit d'un e-kidnapping, il se met en quête sur le net afin de traquer des cyberpédophiles, voyeurs mal venus qui exaucent leurs fantasmes en abusant des images et photos compromettantes. Puis Herb rencontre Coleen qui monte sa propre brigade anti-pédophiles. Il devient formateur puis cyberflic. Lors d'une mission, il découvre le corps encore en vie d'un pédiatre consommateur d'images choquantes, les yeux en sang. Un groupe d'enfants dont Unica ferait justice eux-mêmes en implantant une puce empathique aux cyberpédophiles afin qu'ils éprouvent les souffrances qu'ils infligent. Herb est chargé de l'enquête et de retrouver la piste de cette étrange petite fille aux cheveux blancs...
Du cyberpunk léger, qui reste à la surface de l'intrigue qui pourtant est originale. Le sujet de la cyberpédophilie est intéressant: la consommation d'images, les dangers du net pour les enfants etc... Ces 158 pages se lisent rapidement mais franchement côté science-fiction on a fait mieux. Ce livre ne révolutionne pas le monde littéraire et quant à lui accorder un prix, je reste sceptique. Il faut dire aussi que la science-fiction n'est pas mon genre de prédilection donc ce serait (en tant que future bibliothécaire ou libraire!) mal venu de juger. Mais je n'ai franchement pas été transporté par cette lecture: les personnages sont troublants, une psychologie assez déroutante. C'est fort dommage pour un sujet aussi prenant que la cyberpédophilie et qui je pense est d'actualité et le sera encore plus dans un futur plus ou moins proche.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog