Magazine Culture

Critiques Séries : Grand Hotel. Saison 1. Pilot.

Publié le 19 juin 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Grand Hotel // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Dans le désert sériel estival, ABC décide de lancer Grand Hotel, produite par Eva Longoria avec pour décor un hôtel luxueux de Miami Beach. Voilà donc un énième soap racontant les mêmes sempiternelles histoires de personnages qui sont reliés par un même lieu. On avait déjà vu ça dans Desperate Housewives (et c’était génial), dans Devious Maids alors Eva Longoria mise une nouvelle fois sur un filon qu’elle connaît bien. C’est Brian Tanen (Devious Maids, Ugly Betty) qui s’est chargé de créer cette série où se côtoient femmes de chambre et riche famille détentrice d’un hôtel. La démarche, bien qu’assez classique, peut faire l’affaire en guise de guilty pleasure estival si Grand Hotel va au delà de ce qu’elle introduit dans ce premier épisode. Pour le moment, le tout est assez déjà vu et l’ambition semble clairement manquer. La série reprend alors le whodunnit de la série espagnol Gran Hotel (que les français ont pu découvrir sur M6) mais cette fois ci dans des temps plus modernes. La série ne perd pas de temps pour nous plonger dans son histoire, ce qui pour le coup est une bonne chose mais elle suit un chemin balisé, déjà vu et le manque de surprises se fait alors rapidement ressentir.

Les coulisses d'un hôtel luxueux à Miami Beach, le Riviera Grand Hotel, de la famille à qui il appartient à l'équipe qui le fait tourner au quotidien, tandis que des secrets sont enfouis depuis longtemps s'apprêtent à faire surface...

Grand Hotel tente ici de mélanger à la sauce Eva Longoria quelque chose qui a fonctionné ailleurs. Sauf que le charme n’est pas le même que dans la série espagnole et c’est bien là le problème. Pourtant, il y a ici tous les ingrédients parfaits pour un divertissement estival honorable. Ce qui en somme est déjà pas mal. Dans cette ambiance estivale de Miami Beach, il y a de jolis hommes, de jolies femmes, et puis au milieu de tout cela un meurtre qui doit être élucidé. Si la série suit le bon chemin, je suis persuadé qu’elle a de quoi m’accrocher jusqu’à la fin de l’été malgré son côté facile et simpliste. Mais il va falloir que les intrigues s’organisent tant pour le moment il y a une galerie bien trop riche de personnages. C’est pourquoi il va falloir que les prochains épisodes puissant délier un peu les langues et donner de la place aux intrigues qui comptent. Ce premier épisode sert donc surtout d’introduction à un univers suffisamment riche pour être exploité, même si je suppose que cela va se faire de façon assez classique, sans l’ambition que l’on pourrait connaître Marc Cherry dans ce registre (ce dernier avait réussi à créer deux séries efficaces qu’étaient Desperate Housewives ainsi que Devious Maids).

Note : 5/10. En bref, pas brillant mais je demande à voir. C’est estival et suffisamment sympathique pour donner envie de revenir. Aux scénaristes maintenant de me donner envie de rester après le second épisode…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte