Magazine

La petite fille aux allumettes

Publié le 15 juin 2008 par Lael69

Editeur Père Castor-Flammarion
Collection: Les Mini classiques du Père Castor
Illustrations de Mayalen Goust
Le Père Castor édite et publie des ouvrages depuis 1936 pour les enfants de 12 mois à 10 ans. De Michka à Marlaguette, de Mélanie souris aux Bons amis, les albums du Père Castor représentent les classiques incontournables du livre jeunesse. Ayant pour objectif d’accompagner les enfants vers la lecture autonome, toutes les phases de l’apprentissage du langage à la compréhension d’un texte sont abordées : des imagiers aux comptines, des livres-musiques à l’imaginaire des albums du Père Castor, l’enfant s’éveille et progresse à la découverte du monde qui l’entoure. Sources Site de Flammarion
La Petite Fille aux allumettes est un conte écrit par Hans Christian Andersen.Il raconte l'histoire d'une fille qui vend en plein hiver des allumettes aux passants et cherche à se réchauffer.
L'histoire se déroule la veille du jour de l’an ; une marchande d'allumettes erre dans les rues enneigées mais personne ne lui achète ses petites boîtes. Elle se pose un moment, assise dans un coin, entre deux maisons, pour se réchauffer en craquant une allumette. La petite est émerveillée par la flamme qui lui fait penser à une lueur d'un poêle. Malheureusement, l'allumette se consume et elle décide de craquer une à une son paquet pour qu'elle puisse continuer à rêver à une vie plus chaleureuse.
Elle aperçoit alors sa grand-mère décédée à ses cotés et allume le reste des allumettes pour qu'elle reste avec elle. Enveloppée par la chaleur, les couleurs douces et réconfortantes, la petite fille reste là à rêver, danser avec sa grand-mère. De belles pensées émouvantes lui procurent un peu de ce bonheur qu'elle n'a plus, mais le lendemain, on retrouve la petite fille morte. Un jolie et délicat sourire orne son visage...

Quel magnifique conte empli de poésie et d'une tristesse infinie qui nous remémore les vraies valeurs de Noël. La générosité, la solidarité: cette petite fille seule nous livre un beau message. Le froid peut être apaisé par les pensées des êtres chers. J'ai beaucoup aimé. C'est un classique, mais le relire ne fait pas de mal. Les illustrations de Mayalen Goust, qui jusqu'à lors m'était inconnue sont douces, chaleureuses. Même ce bleu qui dépeint le froid et la solitude est calme. Les couleurs de la nuit, de la neige, de l'hiver dans les tons froids contrastent avec les jolies boucles de la petite fille, les flammes et la douce chaleur que procure le réconfort. Un peu de magie s'en émane même si la fin, elle, reste d'une atroce réalité.
Merci à Laure, qui m'a généreusement envoyé ce petit conte ( lors de notre swap amical).

Copyright DR.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte