Magazine Santé

SYNCOPE : Un tilt training après le tilt test

Publié le 30 juin 2019 par Santelog @santelog



Une formation à l'inclinaison ou « Tilt training » peut empêcher l'évanouissement ou réduire le nombre d’épisodes chez les patients sujets aux syncopes répétées

Une formation à l'inclinaison ou « Tilt training » peut empêcher l'évanouissement ou réduire le nombre d’épisodes chez les patients sujets aux syncopes répétées, montre cette étude présentée au Congrès EHRA 2019 de Société européenne de cardiologie. L’étude montre en effet que cet « entraînement » à l’inclinaison améliore la qualité de vie, réduit l'inquiétude et l’anxiété liées au risque d’évanouissement futur et permet aux patients de reprendre une vie tout à fait normale.  

La syncope affecte une personne sur deux au cours de la vie et constitue l'une des principales causes de soins d'urgence. Pour certaines personnes chez qui ces épisodes sont récurrents, admises en urgence ou hospitalisées,  l’anxiété empêche la poursuite des activités du quotidiens et en particulier professionnelles. Ces évanouissements causés par une chute de la pression artérielle et / ou du nombre de battements de cœur ont pour déclencheurs les plus courants la chaleur, la foule ou un changement de position trop rapide. Certains patients ne présentent aucun signe avant-coureur et les médicaments ne sont d'aucune aide dans la réduction du nombre d'épisodes.

Du tilt test au tilt training

On connaissait le « Tilt test » ou test d’inclinaison, un examen qui consiste à faire passer rapidement un patient sujet aux « malaises » de la position couchée à la position debout grâce à une table basculante, à mesurer sa pression artérielle et la fréquence cardiaque et à détecter la syncope. Cette étude montre que la formation à l’inclinaison ou « Tilt training » peut aussi aider les patients sujets aux syncopes à réduire le nombre d’épisodes et à gagner en confiance. Le programme d'entraînement est conçu pour réhabituer le système nerveux autonome, qui contrôle le rythme cardiaque et la pression artérielle, à répondre normalement au déplacement en position verticale.

Le tilt training, c’est quoi ? L'étude a inclus 102 patients qui s'étaient évanouis au moins 2 fois au cours des 6 mois précédents ou qui s'étaient évanouis 1 fois et avaient eu au moins 3 épisodes pré-syncopaux au cours de l'année précédente. Le protocole comportait 2 phases :  

  • Une première phase à l’hôpital : le patient s’allonge sur une table dont l’inclinaison atteint 60 ° C durant 6 séances et 70 ° C durant 3 séances. Le patient reste dans cette position inclinée à 60 ou 70° pendant 20 à 30 minutes pendant la mesure de l’électrocardiogramme (ECG) et de la pression artérielle. Les 9 sessions sont réparties sur 3 semaines, puis le programme s’interrompt 1 mois et les 9 sessions sont à nouveau répétées, toujours sur une durée d’intervention de 3 semaines.
  • La seconde phase, effectuée à domicile, consiste à s'asseoir sur le lit à 60-70 ° pendant 30 minutes par jour, à dormir avec des oreillers supplémentaires pour que la tête soit à 10 °, à éviter les mouvements verticaux rapides, à boire environ 2,5 litres d'eau par jour et à pratiquer des exercices d'aérobic pendant 30 minutes par jour. L'exercice aérobie ayant été inclus pour recycler les muscles et le système cardiovasculaire.

La réponse du système nerveux autonome et du système cardiovasculaire s’améliore :

  • la pression artérielle ne chute plus lorsque le patient se redresse ;
  • le débit cardiaque (volume de sang pompé à chaque battement) se normalise ;
  • en moyenne 5,5 ans après la fin du programme, 86% des patients n’ont connu aucun épisode de syncope ;
  • chez les 14% de participants restants, le nombre moyen d'épisodes évanouissements et « pré-syncopes » annuel est réduit de plus de moitié (en moyenne de 5 évanouissements/an à moins de 2 et de plus de 11 épisodes pré-syncopaux à moins de 5) ;
  • enfin, ce programme est également associé de manière significative à moins d’inquiétude, de peur et de frustration liées au risque de syncope.

Les patients peuvent retrouver une vie normale et bien remplie après le programme d'entraînement. « Ces résultats montrent que l’entraînement par inclinaison est une option de traitement sûre et efficace pour les patients subissant des syncopes répétées ».

Source: Meeting EHRA 2019 18-Mar-2019 Tilt training prevents fainting (Central Georgia Heart Center)

Équipe de rédaction Santélog Juin 30, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine