Magazine Cinéma

[Test Blu-ray 4K] Marie Stuart, Reine d’Écosse

Par Wolvy128 @Wolvy128

[Test Blu-ray 4K] Marie Stuart, Reine d’ÉcosseLE FILM

Synopsis:

Épouse du Roi de France à 16 ans, Marie Stuart (Saoirse Ronan) se retrouve veuve à 18 ans et refuse de se remarier conformément à la tradition. Au lieu de cela, elle repart dans son Écosse natale réclamer le trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d’Élisabeth 1ère (Margot Robbie) s’étend aussi bien sur l’Angleterre que l’Écosse. Les deux jeunes reines ne tardent pas à devenir de véritables sœurs ennemies et, entre peur et fascination réciproques, se battent pour la couronne d’Angleterre.

Casting:

Réalisatrice – Josie Rourke.
Acteurs & Actrices – Saoirse Ronan, Margot Robbie, Jack Lowden, Joe Alwyn, David Tennant, Guy Pearce, Gemma Chan…

Bande annonce:

Critique: ★★★☆☆

Extrait de ma critique du 27/02/2019.

Réalisé par la directrice artistique de théâtre Josie Rourke, qui signe là sa première incursion dans le monde du cinéma, Marie Stuart, Reine d’Écosse est un biopic qui vaut surtout pour les excellentes performances de ses deux actrices principales. Aussi charismatiques l’une que l’autre, les deux comédiennes livrent en effet une interprétation touchante, et pleine de force, dans la peau de ses deux reines que tout oppose et attire simultanément. L’histoire étant racontée du côté écossais, Saoirse Ronan tire cependant, fort logiquement, davantage son épingle du jeu, imprégnant de tout son talent la plupart des plans dans lesquels elle intervient. Artistiquement, le long-métrage se montre également séduisant puisque, malgré une mise en scène plutôt académique, la reconstitution historique s’avère, quant à elle, tout bonnement fabuleuse. Des décors aux costumes, en passant par les coiffures ou les maquillages, le rendu visuel se révèle effectivement incroyable, délivrant quelques séquences sublimes. Des séquences qui peuvent aussi s’appuyer sur la magnifique photographie de John Mathieson et la superbe composition musicale de Max Richter pour prendre une tout autre dimension.

Malgré toutes ces qualités, le film n’est cependant pas exempt de défauts. On regrettera notamment la qualité variable du montage, qui ne permet pas toujours d’identifier clairement les événements, et qui juxtapose régulièrement de manière grossière le parcours des deux reines ; ainsi que les nombreuses libertés prises avec l’histoire, qui offrent une vision bien peu soucieuse de la vérité historique. Si certains choix de la cinéaste britannique sont plutôt judicieux dans l’optique de conférer aux thématiques du film une dimension moderne, ils s’avèrent en effet très souvent assez éloignés de la réalité. Cela étant, ils peuvent également, dans certains cas, déboucher sur des scènes extrêmement fortes sur le plan dramatique. A l’image de cette étonnante rencontre entre les deux femmes, point d’orgue du long-métrage en termes de dramaturgie. Malheureusement, ces moments de cinéma sont bien trop rares que pour rendre le film captivant de bout en bout. Avec une durée avoisinant les 2 heures, ce dernier n’évite ainsi pas quelques longueurs. En outre, le traitement laisse aussi parfois à désirer, survolant certains aspects clés du récit (la religion par exemple) et s’attardant inutilement sur d’autres.

[Test Blu-ray 4K] Marie Stuart, Reine d’Écosse

LE BLU-RAY

Caractéristiques (4K):

Audio – Dolby Atmos : Anglais / Dolby Digital Plus 7.1 : Français.
Image – 2160p UHD / HDR10 / 2.39:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais, Danois, Norvégien, Finlandais, Suédois.
Durée – 124 minutes.

Bonus

  • An Epic Confrontation.
  • Tudor Feminism.
  • Something About Marys.

Éditeur – Universal Pictures.

Contenu:

Disque 1 – Blu-ray 4K + Bonus.

Disque 2 – Blu-ray + Bonus.

Avis:

Comme à son habitude, Universal Pictures propose un master de toute beauté pour l’édition Blu-ray de Marie Stuart, Reine d’Écosse. Le disque 4K affiche effectivement une superbe définition, des contrastes denses et des noirs profonds. Le piqué est également très précis, même si on regrettera tout de même quelques légères baisses de régime (notamment dans les scènes plus sombres). Côté audio, seule la VO dispose d’une piste Dolby Atmos (ou Dolby Digital TrueHD 7.1 si vous ne disposez pas de l’équipement nécessaire), la VF devant, quant à elle, se contenter d’une Dolby Digital Plus 7.1, certes moins clinquante, mais néanmoins extrêmement solide. Spectaculaire et immersive, cette dernière sollicite en effet joliment les enceintes acoustiques, pour un rendu sonore de très belle facture. Enfin, l’éditeur propose en revanche le strict minimum en matière de suppléments puisque trois modules seulement sont offerts sur les deux disques du boîtier. L’un consacré à la notion de féminisme, l’autre aux différentes incarnations de Marie Stuart au cinéma et le dernier au face à face final. L’ensemble est plutôt intéressant, mais sans doute un peu trop léger que pour véritablement prolonger l’expérience de visionnage.

Disponible à partir du 10 juillet 2019 en DVD, Blu-ray et Blu-ray 4K (Belgique).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines