Magazine High tech

À l’arrivée de Prime Day, les faux commentaires pullulent sur Amazon

Publié le 11 juillet 2019 par _nicolas @BranchezVous

À l’arrivée de Prime Day, les faux commentaires pullulent sur Amazon

Le Prime Day d'Amazon c'est un peu comme un bal de promo : il faut que le produit soit le plus attirant possible, quitte à mentir un peu sur la marchandise. Dans la même logique, les faux commentaires, qui sont déjà légion sur Amazon, tendraient à se multiplier à l'arrivée de Prime Day (qui consiste à mettre en avant des milliers d'offres pour les abonnées Amazon Prime).

Une information publiée cette semaine par la plateforme Fakespot, spécialisée dans l'analyse des faux commentaires ("fake reviews") de produits vendus sur internet.

Pourquoi le nombre de faux commentaires explose pour Prime Day ?

Clarifions déjà le terme en question. Par "faux commentaire", on entend les notes et retours d'expérience prétendant provenir d'un acheteur de produit ou service, en réalité publiées par le commerçant lui-même, directement ou indirectement. Bien entendu, le commentaire est dithyrambique et a pour but de faire monter la popularité du produit.

Internet, par l'anonymat qu'il offre, a permis à ces faux commentaires de pulluler. Selon un article publié sur Thehustle.com, plus de 2 millions de faux commentaires auraient été publiés sur Amazon lors du seul mois de mars 2019. Pire : d'après Fakespot, plus du tiers des commentaires publiés sur la boutique en ligne en 2019 seraient truqués. Un chiffre qui aurait explosé avec l'arrivée des vendeurs chinois sur la plateforme en 2015.

Prime Day est un événement cher au cœur des commerçants, car il attire en très peu de temps des millions de clients potentiels. Il est donc primordial d'apparaître dans les premières places des résultats de recherche. Et, comme l'explique Fakespot, peu importe que le commerçant propose ou non des réductions pour Prime Day. "Si la personne cherche des alternatives aux offres Prime Day, elle tombera sur leurs produits."

Des techniques en tous genres

Ainsi, lors des deux dernières années, le pourcentage de faux commentaires sur Amazon a explosé en juin et juillet, les mois précédant l'événement. En 2018, le chiffre est passé de 16 à 28% entre juin et juillet.

Cette année, Prime Day s'étendra sur deux jours et aura lieu les 14 et 15 juillet (il conviendrait mieux de parler de "Prime Days"). Il est donc encore trop tôt pour évoquer un chiffre probant. Mais la plateforme s'attend au même phénomène, compte tenu de la constante progression des faux commentaires en ligne.

Pour identifier les faux commentaires, Fakespot se base sur un algorithme détectant les bots, les commentateurs contractés par les compagnies et même les commentaires réels laissés sur d'autres produits, importés sur le produit concerné.

Face aux faux commentaires, que fait Amazon ?

Mais qu'en dit le principal concerné, Amazon lui-même ? Comme le souligne The Hustle, la compagnie a tout intérêt à fermer les yeux. Elle soutire en effet une commission de 15% en moyenne sur chaque vente, et les produits ayant le plus de commentaires généreraient le plus de ventes, selon une étude.

Plus du tiers des commentaires publiés sur la boutique en ligne en 2019 seraient truqués

Mais Amazon déclare prendre des mesures drastiques contre les faux commentateurs. Une porte-parole du site a déclaré à Mashable : " Nos équipes traquent les commentaires suspects, collaborent avec les réseaux sociaux pour mettre un terme aux commentaires non authentiques à la source, entreprennent des actions en justice pour empêcher les abus de commentaires, et procurent de nouvelles informations à nos systèmes automatisés pour les aider à s'améliorer et à identifier les abus de manière plus efficace ".

Quoi qu'il en soit, si vous comptez acheter sur Amazon, vous saurez à quoi vous en tenir.

Dernière mise à jour le 2019-07-11 at 18:19 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine