Magazine Bien-être

Âme, mon amie

Publié le 13 juillet 2019 par Do22 @DominiqueJeann
Âme, mon amie Âme, mon amie

Âme, essence divine. Elle est à la fois intelligence, beauté et amour Divin. Elle nous survit alors que nous ne sommes déjà plus que poussière. Mais notre âme, sur terre est aussi notre équipière avec qui nous cheminons. Au fil des incarnations, en fonction de " sa mission ", c'est elle qui va choisir les parents du futur bébé dont elle habitera le corps afin de rencontrer les " épreuves " qui la feront grandir. Puisque nous et notre âme ne faisons qu'un, c'est nous qui avons aussi choisi de naître dans notre famille, notre quartier, avec nos problèmes quotidiens. Et c'est une énorme chance.

Ainsi, la Vie n'est pas là pour nous torturer mais nous faire avancer. A l'école (si cela se passe toujours ainsi), lorsqu'un élève ne comprend pas un exercice, il le refait, jusqu'à l'acquisition complète du raisonnement. N'avez-vous jamais remarqué comme nous " tombons " systématiquement sur le même type de relation, le même partenaire jaloux ou fuyant, le même collègue ou voisin... Jusqu'à ce que nous nous posions les " bonnes " questions, que nous acceptions de comprendre que peut-être... peut-être faudrait-il changer notre regard sur les évènements et prendre enfin conscience de notre part de responsabilités dans notre histoire.

Tant que notre âme n'a pas réussi à assimiler ce qu'elle était venu " travailler " sur terre, elle a droit à un " redoublement ", une nouvelle incarnation. Ce n'est nullement une punition, bien au contraire. Imaginons l'âme d'une personne imprégnée de violence par exemple, " repartie " sans avoir pu la transmuter. Lors de l'incarnation suivante, celle-ci devra comprendre comment cette violence tournée vers l'extérieur se retourne contre son être physique, à l'intérieur.

L'enjeu est de décortiquer l'origine de cette colère, sentiment d'injustice, non reconnaissance... souffrance d'origine personnelle ou bien transmise par ses parents, un ancêtre par l'héritage transgénérationnel, par son peuple etc. Notre colère ne nous appartient pas forcément, elle peut avoir été reçue. Alors peu à peu, à mesure de sa compréhension, le pardon, la paix et enfin l'amour de soi et des autres emplit le cœur de l'être meurtri habité. C'est en cela que nous faisons avec notre âme une équipe et un tout.

Écouter notre âme, c'est accepter de nous sentir responsable.

C'est nous regarder dans le miroir pour la découvrir au plus profond de notre regard ainsi que l'amour inconditionnel dont elle se fait l'écho. Nous regardons enfin avec compassion nos erreurs mais surtout, tout l'espoir dont nous sommes capables. Alors pour réparer, nous nous interrogeons, demandons de l'aide pour comprendre.

Si nous nous heurtons chaque jour à la même pierre sur un chemin, plutôt que de pester, demandons-nous : pourquoi ? Nous sommes trop fatigués pour lever les pieds, trop distraits ? Est-ce une fatalité ou un message de la Vie, de notre âme ? Peut-être que cette pierre est là pour nous obliger à nous questionner, " est-ce le meilleur chemin ? " " Regarder où l'on met les pieds ? " " Est-ce pour avoir, le nez dans la poussière, une autre vision du monde, de nous " ?

Vous me direz, au bout de la deuxième fois, il est " stupide " de se laisser de nouveau piéger. Oui, mais sans porter de jugement, c'est ainsi que nous agissons souvent dans notre vie. Aveuglement volontaire, manque d'analyse, d'écoute de notre âme, tout ceci fait que nous pouvons rechuter plusieurs fois au même endroit. Qu'est-ce qui nous pousse à reprendre un conjoint " différent " certes mais avec le même type de problématique non résolue que le précédent ? Alors que notre âme veut avancer, s'épanouir dans la réalisation de nous-mêmes, " nous-mêmes " nous forçons souvent à rester dans un cadre archi connu et reconnu.

De tous temps, nous pouvons vivre des drames importants ou simplement des petits tracas. Pour certains d'entre nous, la vie pourrait se résumer à un dramatique roman de Zola. Certes, il est facile d'écrire tranquillement derrière un ordinateur mais il n'en a pas toujours été ainsi. Mon âme et moi-même avions des routes difficiles à parcourir et comme j'avais la tête dure et sans doute plus peur que les autres, il m'a fallu perdre beaucoup - et même au-delà - pour ouvrir les yeux et enfin plonger mon regard dans celui de mon âme. Aujourd'hui, je suis là, non comme quelqu'un d'arrivé mais quelqu'un de vivant et qui continue d'avancer.

Notre âme est énergie pure et divine. Elle ne nous juge pas, elle nous accompagne et grandit avec nous.

Elle nous aide à refaire les " exercices " que nous n'avons pas assimilés. Posons-nous un moment. En méditation ou simplement en fermant les yeux, acceptons d'aller à la rencontre de notre âme. Regardons " dans les yeux ", nos yeux, l'image de notre essence divine. Acceptons avec humilité de tout apprendre d'elle et guidons là aussi sur les chemins de la vie incarnée. Prenons-nous mutuellement par la main. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises questions mais il y a forcément une réponse si nous nous les posons. Acceptons aussi que celle-ci puisse nous déplaire...

Jean Renault

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Do22 803240 partages Voir son profil
Voir son blog