Magazine Bons plans

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

Publié le 15 juillet 2019 par Larrogante

Élise Dumas est le genre de femme que l’on peut facilement admirer : en plus d’être créative, douée et slasheuse jusqu’au bout de son appareil photo, elle est maman, d’un gentillesse rare et la suivre sur ses réseaux ou son blog est une véritable source d’inspiration. Au cours d’un dîner de grand chef à Cannes, organisé par Nespresso, lors du dernier Festival de Cannes, il ne m’a fallu que quelques mots pour comprendre la générosité et la douceur de son univers artistique, et comprendre pourquoi les grandes marques font appel à ses talents. Impossible de ne pas lui poser quelques questions sur son quotidien, son approche de la cuisine, ses métiers et ses coups de coeur.

Pardon par avance si cette interview vous donne terriblement faim ! 

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

The Pineapple Chef, qui se cache derrière ce surnom ?

Je m’appelle Élise Dumas, je suis styliste et photographe culinaire. Je cuisine également toutes les recettes que je propose sur mon blog ou mon compte Instagram.

D’où vient ce nom ? Une passion pour les ananas ?

J’ai grandi en Afrique pendant de nombreuses années, je suis née dans les îles également et mes parents ont vécu en Amérique Latine pendant 20 ans… Disons que j’ai mangé beaucoup d’ananas (rires). Quand j’ai commencé mon blog il y a plus de 8 ans désormais, je me suis lancée dans des recettes dans la cuisine de mon appartement. L’immeuble est Art Déco et une frise coure le long du plafond avec des fruits… Dont des ananas ! Enfin, l’ananas est un joli symbole de partage et de convivialité que j’ai découvert après.

View this post on Instagram

I think I got carried away by Spring 🍓🌸🌺🌱🌼💐🍒I did not post this crepe cake recipe yet … it’s on my loooong to do list 🛒 Need an extra days in the week 😆// Je crois que je me suis laissée emportée par le Printemps 🌸🍓🌺🌼🌱💐🍒 Je n’ai pas encore publié cette recette de gâteau de crêpes; elle est dans ma looongue liste de choses à faire 🛒 je crois qu’il me faudrait des jours en plus dans la semaine 😆 – – – #thepineapplechef #foodphotography #foodstyling #crepecake #summerfood #redberries #foodandwine #littlejoys #thatauthenthicfeeling #seekthesimplicity #lifeandthyme #springbeauty #pursuingmydreams

A post shared by Elise Dumas (@thepineapplechef) on Jun 17, 2019 at 9:16am PDT

Quel est ton parcours ? Comment es-tu arrivée à la cuisine ?

J’ai toujours aimé la cuisine, ma mère m’a également transmis beaucoup de choses et c’est une merveilleuse cuisinière. Nous avons toujours mangé de bonnes choses, équilibrées, variées. Mais disons que par paresse et facilité, par manque de temps (surtout mal priorisé), j’ai perdu le fil et je suis tombée dans la facilité du plat rapide, de beaucoup trop de gluten (pâtes, pain), de laitages, progressivement, j’ai développé de nombreux maux (maux de ventre, chute de cheveux, ongles mous…) et une fatigue permanente. En 2011, j’ai été diagnostiquée avec de nombreuses intolérances alimentaires comme le blé, le blanc d’œuf ou le lait de vache. Et j’ai dû réapprendre à manger.

Les intolérances alimentaires sont plus connues qu’avant mais beaucoup de gens ne savent pas comment les contourner… on parle de sans-gluten partout mais le sujet est beaucoup plus vaste que ça !

Je me souviens d’avoir ouvert mon placard et mon réfrigérateur après la lecture de mes analyses médicales et de m’être vraiment demandé ce que j’allais bien pouvoir ingurgiter (le blé, l’œuf et le lait sont les principales bases de notre cuisine, n’est-ce pas ?). J’ai donc pris le taureau par les cornes et j’ai lu, beaucoup lu sur le sujet, cherché mes inspirations dans d’autres cuisines. J’ai cuisiné, beaucoup cuisiné dès que j’avais du temps libre, je me suis trompée, j’ai cuisiné des gâteaux ‘briques’ ou en forme de galette plate, du pain sans saveur et j’ai eu des gros moments d’angoisse dans les magasins bio (je rappelle quand même qu’il y a 8 ans, Paris était globalement un désert de magasins et restaurants gluten-free, bio etc). J’ai appris à remplacer le blé (toutes ces autres farines à la place de cet horrible blé transformé !), les œufs (les jaunes d’un côté et les autres ingrédients qui remplacent le liant du blanc) et le lait de vache (les ingrédients à faible taux de lactose sont possibles pour moi comme le parmesan ou le beurre, le lait de chèvre est aussi une option). J’ai découvert des ingrédients que je ne connaissais pas. Je mange plus varié, j’achète beaucoup moins de choses qu’avant, je fais marcher mon bon- sens dès que je peux pour manger par exemple de saison et je suis devenue une inconditionnelle de la qualité (plutôt ne pas manger du tout d’un ingrédient que de manger un ersatz infame ou un mauvais produit).

Tu as lancé ton blog, pourquoi ?

J’ai créé ce blog pour transmettre mes connaissances modestes en cuisine. Je me suis dit que si moi j’avais galéré, je pouvais peut -être aider d’autres personnes ! Les intolérances alimentaires sont plus connues qu’avant mais beaucoup de gens ne savent pas comment les contourner… on parle de sans-gluten partout mais le sujet est beaucoup plus vaste que ça !

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

Au quotidien que fais-tu ?

Je suis Merchandiser visuel (je scénarise pour une meilleure efficacité commerciale) des produits en vitrines et en magasin, et ce, pour des marques de luxe depuis plus de 15 ans. Je suis désormais free-lance une partie de mon temps sur ce sujet. Le reste du temps, je gère mon activité autour de la cuisine. Au quotidien, je travaille pour des marques qui me demandent des photos de leurs produits, j’organise des formations de stylisme et photographie, je cuisine, je pars à la recherche d’ingrédients qui vont m’inspirer pour un nouveau shooting… Chaque journée est très différente. Et je suis la maman d’un (petit) garçon de 12 ans donc là par exemple, je viens de réussir ma 6e.

Quel est ton rapport à la photo culinaire ?

J’ai toujours aimé l’Image avec un grand I sans trop savoir l’expliquer. La photo culinaire est une véritable passion. Je peux associer couleurs, textures, formes et ensuite régaler mes proches. Quand je suis derrière mon appareil photo, je suis dans une bulle, ce sont mes séances de méditation !

Qu’est ce qui te plait le plus dans ton job ? Vers quoi aimerais-tu t’orienter ?

J’aime le fait de pouvoir créer incessamment, de rencontrer des gens passionnés mais surtout de transmettre des émotions que ce soit en photographiant un plat, un ingrédient ou même un chef. Je veux parler de qualité, d’authenticité et tisser des liens qualitatifs avec les gens et les marques pour lesquels je travaille parce que je veux bien comprendre leur travail pour pouvoir le photographier. La transmission est un sujet qui m’intéresse énormément.

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

La recette que tu ne rates jamais ?

Je m’en sors pas mal avec mon granola maison, très facile à faire. Je n’achète plus jamais de granola industriel. Et celle qui épates ton entourage à chaque fois ? Ma salade de coques, mojettes, chorizo & herbes fraîches.

Quelles sont tes bonnes adresses food à Paris ?

Je travaille tellement que je ne suis pas beaucoup sortie récemment. Et je préfère les bouis-bouis aux lieux mondains.

Quelques adresses chouettes quand même :

Maisie Café, pour le toast avocat et pain Chambelland

Terra, rue des Gravilliers pour ses plats à partager

Abri Soba, rue Saulnier pour ses pâtes froides de sarrasin

Abri, rue du Faubourg Poissonnière

Mee, un fantastique Coréen qui ne déroge pas à la qualité, rue d’Argenteuil

Aux Près, de Cyril Lignac rue du Dragon

Chez les Anges, boulevard de la Tour Maubourg pour sa cuisine française de très grande qualité

View this post on Instagram

#restaurantabri #paris #maquereau #miammiam #foodporn #gastronomie #michelinstar #naturalfood

A post shared by abri (@restaurant_abri) on May 30, 2019 at 11:09am PDT

Et pour boire un bon cocktail ?

Je suis une grande fan du bar Hemingway du Ritz. J’adore l’endroit reculé déjà dans l’hôtel, ses boiseries et également que les cocktails ne sont pas présentés de façon classique par alcool mais par thème toujours différents (le plus récent, le cocktail en fonction de votre signe astral).

The Pineapple Chef : on fond pour cette styliste et photographe culinaire

A ton avis, quelle est la tendance culinaire du moment ? De quoi tout le monde te parle ?

Je pense qu’au-delà des tendances, le fil rouge qui sous-tend tout ce que je vois est ‘traditions, retour aux sources et à la qualité’. On revient à des choses simples et bien cuisinées quelque soit la cuisine ou son origine.

Quelle est ton approche sur Instagram ?

J’essaie de publier ce qui représente vraiment mon travail. De créer une communauté avec des gens passionnés par la cuisine comme moi. De mettre du beau pas parfait (je ne suis pas cheffe pâtissier ou cheffe tout court) mais du bon et des choses que les gens peuvent aussi reproduire. Instagram est aussi une vitrine pour mes workshops de stylisme et photographie culinaire.

View this post on Instagram

Hiding in the shade as it is so hot in Paris again and sharing my son’s favorite macaron : the delicate Ispahan macaron🌷 by @pierrehermeofficial 🥰// Se cacher a l’ombre car il fait de nouveau une chaleur de bête à Paris et partager le macaron préféré de mon fils : le délicat macaron Ispahan 🌷de @pierrehermeofficial 🥰 – – – #thepineapplechef

A post shared by Elise Dumas (@thepineapplechef) on Jul 5, 2019 at 8:26am PDT

La photo dont tu es la plus fière ? 

Il y en a beaucoup dont je suis fière ! Il y en a une que j’aime particulièrement car il y a eu un avant et un après cette photo. J’ai acheté des macarons Pierre Hermé il y a deux ans pour les photographier. L’équipe digitale de Pierre Hermé a liké la photo avant de passer une commande de photos en janvier 2018 pour la St Valentin. Imaginez ma fierté !

Vous pouvez suivre The Pineapple Chef sur son blog, son Instagram et sa page Pinterest.
(et vive les ananas !)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Larrogante 5493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines