Magazine Culture

Critiques Séries : Pose. Saison 2. Episode 8.

Publié le 08 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Pose // Saison 2. Episode 8. Revelations.


Cet épisode de Pose est probablement le plus beau de la saison jusqu’à présent. Notamment sur la façon dont les secrets, mensonges et trahisons déstabilise une famille (et en l’occurence ici les familles de Pose). Ce n’est pas la première fois que la série parle de famille et confronte ses personnages à la notion en elle-même. Parfois c’est par rapport à la famille qu’ils n’ont pas choisi, celles où ils sont nés, celles qui les ont rejetés, qui leur ont fait du mal ou qu’ils ne peuvent pas voir. Mais tout cela est fait pour nous rapprocher de ces familles queers des années 80 qui ont accueilli ceux que la société a opprimé. La série insiste également sur le fait qu’aucune famille n’est parfaite, même une famille que l’on a choisi. C’est encore une fois ce que cet épisode cherche à démontrer.

La série poursuit dans cet épisode l’histoire de Ricky qui a trompé Damon et qui est maintenant séropositif. La célébration de son diplôme de l’école de danse est entrecoupée par le discours que Damon donne. Défoncée sous cocaïne et buvant beaucoup, Angel va alors le pousser. Je dois avouer que ces trois personnages font beaucoup pour cet épisode et dans le développement des sujets que la saison veut aborder. Cet épisode est aussi celui des débuts du co-créateur et scénariste de la série derrière la caméra. Je me demande comment est-ce possible qu’il ait mis autant de temps avant de décider de réaliser un épisode. La façon de mettre en scène cet épisode est alors viscérale et une vraie immersion qui rend le tout assez fascinant. La scène entre Pray Tell et Ricky est belle, de même que celle de Angel et Lil Papi. J’aime beaucoup la façon que cet épisode a d’utiliser ses personnages pour raconter d’autres belles et parfois complexes histoires.

En dehors de la romance, le réalisateur parvient à canaliser les émotions afin de les exacerber de façon étonnante et ainsi nous toucher au plus profond de notre coeur. C’est une force dans Pose mais aussi grandement aidé par l’attachement que l’on peut avoir pour ces personnages désormais. La relation entre Pray Tell et Ricky peut être étonnante au premier abord mais elle a beaucoup de sens quand on voit d’un peu plus près cet épisode. L’épisode prend son temps pour exprimer le ressenti des personnages à l’égard de ce qui se passe et je dois avouer que c’est rafraichissant. J’ai hâte de voir ce que la suite (et fin) de la saison nous réserve tant cet épisode m’a secoué.

Note : 10/10. En bref, brillant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte