Magazine Culture

Critique Ciné : Otherhood - Nos vies après eux (2019, Netflix)

Publié le 08 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Otherhood - Nos vies après eux // De Cindy Chupack. Avec Patricia Arquette, Felicity Huffman et Angela Bassett.


Quel plaisir que de voir ce trio d’actrices dans un film, mais moins quand il s’agit de voir ce film. Cindy Chupack, connue pour avoir été scénariste sur Sex & the City ou encore créé Love Bites se retrouve ici à la tête de ce petit film d’été sur Netflix. Si retrouver les trois actrices de ce film m’enchantait, j’ai rapidement déchanté. Le film s’avère alors inégal, parfois un brin long et les dialogues peu inspirés. L’idée de départ était pourtant bonne et sur le papier Otherhood aurait pu faire partie des bons films de Netflix, sauf que tout tombe rapidezment dans la caricature des mères esseulés par leurs films qu’elles aiment. S’il y a quelques pointes d’humour réussies (et voir Felicity Huffman crier le mot « Sperm ! » en plein restaurant a de quoi faire rire), cela manque souvent de panache et le film croule alors sous les bons sentiments souvent indigestes. Quelques moments touchants ont aussi réussi à me séduire, peut-être car les actrices font de leur mieux pour rendre le scénario passable un brin plus sympahtique avec leur interprétation. Cindy Chupack met tout cela en scène de façon très mécanique, sans offre de véritable nouveauté derrière sa caméra. C’est alors souvent filiforme et clinique, sans puiser dans les ressources de ses actrices pourtant si lumineuses ailleurs.

Carol, Gillian et Helen, trois amies de longue date, se sentent oubliées et mises à l'écart par leurs fils. Pour renouer les liens avec eux, elles décident d'aller à leur rencontre à New York, mais réalisent en chemin que leurs enfants ne sont pas les seuls à devoir changer. Leur road trip devient alors un voyage intérieur au cours duquel elles vont devoir redéfinir leur rôle de mère, d'amie, d'épouse… et de femme.

Bien que l’histoire est simple, elle aurait pu devenir réellement passionnante en mélangeant mieux le comique et l’émotion, tout en racontant le tout de façon plus intelligente et moins superficielle. Car s’il y a bien une erreur de faite dans Otherhood c’est bien la caricature. Le film n’a de cesse de céder à la tentation de faire un film facile et calibré pour Netflix plutôt que de réellement prendre un plaisir à construire une histoire passionnante. Car l’histoire de ces trois mères avait justement de quoi devenir passionnante et la bande annonce du film ne rend pas du tout service au téléspectateur. Si je m’attendais à ce que j’ai vu pendant plus d’une heure et demie, alors j’aurais probablement laissé de côté Otherhood un peu plus longtemps. Derrière le côté ultra prévisible aussi le film souffre d’un manque cruel d’inspiration qui laisse le milieu du film naviguer dans des eaux troubles. Reste tout de même la présence de Felicity Huffman (American Crime), Patricia Arquette (Médium) et Angela Bassett (9-1-1) pour tenter de sauver ce film qui séduira ceux qui sont à la recherche d’un film sans prise de tête un dimanche après midi pluvieux.

Note : 4.5/10. En bref, malgré la présence hypnotique de ces trois actrices que j’admire, le film est caricatural et souvent maladroit.

Date de sortie : 2 août 2019 - Directement sur Netflix


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte