Magazine Football

Mercato 2019 : entre changements et continuité

Publié le 08 août 2019 par Passionacmilan

Mercato 2019 : entre changements et continuitéNous sommes à environ trois semaines de la reprise du championnat et le Milan AC a encore connu un été mouvementé qui, il semblerait, n’est pas tout à fait terminé. Avec la clôture du mercato anglais qui dispose de fonds très importants, nous allons pouvoir limiter les spéculations et de laisser le véritable football reprendre ses droits en Europe. Faisons un petit point sur la situation des rossoneri et n’oubliez pas de vous inscrire à la fin de cet article à notre petit jeu des pronostics.

UN NOUVEAU COACH

Le départ de Gattuso étant connu avant même la fin de l’exercice, il se posait la question de son successeur. L’heureux élu mis du temps à apparaître et ce fut l’expérimenté Giampaolo qui débarque de la Sampdoria (10e du championnat précédent) pour tenter de redresser le club milanais et développé un jeu plus léché qui permettrait aux tifosi de pouvoir profiter à la fois de résultats probants mais aussi d’avoir du spectacle sur la pelouse de San Siro avant de devoir le quitter pour un nouveau projet. Giampaolo est à l’image d’un Sarri avec des idées bien précises sur ce qu’il souhaite sur le terrain et impose son système fétiche, bien que plus à la mode : le 4-3-1-2 qui a donné tant de trophées à Milan par le passé.

Mais si la problématique du coach s’est résolue, il s’était également posé celle du départ de Léonardo. Après un retour aux côtés de Paolo Maldini l’année dernière pour redresser la situation d’un Milan aux abois et repris par le groupe Eliott, le dirigeant brésilien quitte le navire milanais estimant qu’il n’a pas la possibilité de s’exprimer comme il le souhaite compte tenu de la situation milanaise face au Fair-Play Financier qui menace le club de sanctions. Il acte ainsi un retour cette fois-ci au PSG pour rétablir une certaine autorité dans ce club qui tarde à réaliser ses objectifs.

Enfin, pour être complet, il ne faut pas oublier la sanction de l’UEFA envers le Milan pour sa mauvaise gestion sur la fin de l’ère Berlusconi et chinoise qui a creusé les déficits sans finalement obtenir de compensations de revenus grâce à des ventes ou une qualification en Ligue des Champions. Milan négocie et accepte une sanction le retirant de la prochaine campagne d’Europa League (compétition souvent négligée par le club de toute façon) afin d’abandonner toutes les procédures en cours et repartir avec de la visibilité. Ainsi la nouvelle direction sportive menée par Maldini et assisté par Boban peut appréhender le mercato estival plus sereinement.

UNE STRATEGIE PARFAITEMENT DEFINIE

Suite à l’abandon des poursuites de l’UEFA contre le club milanais, c’est tout le mercato qui se retrouve libéré avec une épée de damoclès qui saute rendant enfin possible différentes opérations. La première est finalement la non nécessité de faire une plus-value immédiate avec la vente, au rabais, d’un talent du club comme Donnarumma. Suite à une saison plus beaucoup à la hauteur de son talent grâce à une sérénité retrouvée, le Paris Saint-Germain de Leonardo a tenté d’attirer le jeune international italien sans réussir à convaincre ni le joueur ni le club qui voulait récupérer une forte somme d’argent et pas le gardien parisien avec son salaire tout aussi énorme.

Suite à la confirmation de Donnarumma, Milan entame donc les grandes manoeuvres en laissant filer tout les joueurs n’appartenant pas au projet et c’est Abate, Zapata, Montolivo, Mauri et Bertolacci qui terminent leur contrat. En contrepartie, Milan achète définitivement Théo Hernandez, le latéral gauche du Real Madrid pour 20M d’euros ainsi que le jeune Rade Krunic en provenance d’Empoli pour environ 8M d’euros. C’est ensuite au tour du jeune algérien Ismael Bennacer, lui aussi d’Empoli, et révélation de la CAN 2019 en cours, que le club rossonero jette son dévolu et arrache pour environ 18M d’euros.

Un latéral très offensif et deux milieux plus techniques de moins de 25 ans (21 même pour Bennacer et Hernandez) et voilà les grandes lignes de la politique de recrutement du club impulsée par Gazidis et son département sportif. Recruter jeune c’est s’assurer d’avoir des talents potentiels à pouvoir revendre en cas de pépin sportif sans mettre en péril la santé de l’institution. Suite aux départs des anciens de la maison en défense, Milan se retrouve limité en défense centrale et n’est pas encore convaincu par le jeune Gabbia formé au club. C’est dans ce contexte qu’arriver Duarte, de Flamengo pour compléter le secteur défensif pour un montant de 10M d’euros.

Mais c’est juste après que les grands mouvements dans le mercato milanais : Correa de l’Atletico Madrid est une cible privilégiée pour Milan et souhaite financer ce transfert (estimé à 40-50M d’euros) en revendant André Silva qui n’a pas convaincu à son retour. Monaco semble intéressé mais fait capoter l’opération au dernier moment pour désaccord financier sur l’indemnité de transfert (après avoir pourtant convoqué le joueur pour une visite médicale). Si ce dossier est toujours en suspens, il a été demandé à Jorge Mendes – agent du portugais – de trouver une solution pour son joueur d’ici la fin du mercato. Mais la direction n’a pas pour autant arrêter ses recherches et c’est quelques jours plus tard qu’on observe un autre mouvement en attaque : l’arrivée pour 28M d’euros du jeune Rafael Leao après 6 bons mois à Lille et au potentiel très intéressant. Cependant, pour financier ce transfert et tout les autres jusqu’ici, Milan est obligé de réalisé une plus-value immédiate et c’est le pur produit rossonero Patrick Cutrone qui est sacrifié pour environ 18M (+ bonus) au club de Wolverhampton.

En dehors de cela, l’International Champions Cup a permis au groupe d’apprendre à se connaître et developper les idées du coach Giampaolo avec une certaine réussite dans la transmission sur le terrain. Si les trois rencontres sont couronnées de trois défaites, le jeu proposé semble apporter de l’enthousiasme et de l’espoir pour la communauté. Suso a été replacé au coeur du jeu, au poste de trequartista, et arrive à convaincre le coach qui ne souhaite plus s’en séparer. La difficulté sur cette fin de mercato est de définir les moyens à disposition de la direction pour offrir les joueurs voulu par le coach et réussir à se séparer des joueurs n’entrant pas dans le projet. Ces derniers semaines serviront à cela et, pourquoi pas, réussir un dernier coup sur le marché des transferts.

CONCOURS DE PRONOSTICS SERIE A

Petit mot comme promis sur le concours des pronostics organisé par notre ami @matters qui s’occupe de cela depuis plusieurs années maintenant et nous demande à tous de venir concurrencer le champion en titre POGMAN. Pour cela, allez vous inscrire en cliquant sur le lien suivant :

https://www.scorecast.fr/index.php?token=mzgrvydt

Et surtout bonne chance à vous et Forza Milan !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines