Magazine High tech

Skype, Cortana : Microsoft avoue aussi écouter les conversations privées

Publié le 09 août 2019 par _nicolas @BranchezVous

Skype, Cortana : Microsoft avoue aussi écouter les conversations privées

L'histoire n'en finit donc jamais ! Après Amazon avec son assistante vocale Alexa ou encore Apple avec Siri et Google avec Google Assistant, c'est aujourd'hui le tour de Microsoft d'avouer écouter les conversations privées. Et contrairement au trois premiers de la liste, Microsoft n'a pas attendu que l'étude qui vient le pointer du doigt fasse le buzz pour donner des explications au grand public.

En effet, la compagnie a reconnu d'elle-même que ses prestataires écoutaient, également, les conversations de ses utilisateurs.

Skype et Cortana premiers responsables des écoutes de Microsoft

Microsoft tient donc à jouer la carte de la transparence avec ses utilisateurs, confirmant mercredi, pour le grand public et surtout pour les utilisateurs actifs, que " certaines conversations d'utilisateurs sont écoutées par les prestataires afin d'affiner les fonctionnalités de traduction vocale ".

L'écoute se fait principalement sur Skype, mais également par le biais des conversations que les utilisateurs ont avec son assistant numérique Cortana. Le groupe a tout de même tenu a préciser qu'avant de procéder à ce type d'activité il demande toujours l'autorisation de ses clients. Comme les autres entreprises accablées avant lui, Microsoft affirme également que si des équipes se chargent de recueillir les données vocales des utilisateurs c'est pour " fournir et améliorer des services de recherche, de commandes vocales, de dictée ou de traduction ".

Néanmoins, Vice, qui a révélé ces pratiques, a tenu à préciser que les conversations écoutées par les prestataires du groupe pouvaient concerner des sujets très intimes comme le sexe ou encore d'autres discussions de nature médicale.

Microsoft et la protection de la vie privée

Lors de cette annonce, Microsoft a également tenu à préciser que le groupe prend toutes les précautions nécessaires pour protéger la vie privée des utilisateurs. Il met, par exemple, un point d'honneur sur le fait qu'avant de partager des données d'utilisateurs avec les prestataires qui travaillent pour l'amélioration des logiciels et des services, il supprime toujours les informations concernant l'identité.

De plus, chaque prestataire doit signer une charte pour le respect des normes de protection de la vie privée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine