Magazine Santé

OBÉSITÉ : Les phénols de fèves de cacao pour perdre des kilos

Publié le 11 août 2019 par Santelog @santelog



Les phénols présents dans les coques de fèves de cacao pourraient inverser les effets cellulaires néfastes de l'obésité.

Les phénols présents dans les coques de fèves de cacao pourraient inverser les effets cellulaires néfastes de l'obésité. C’est la démonstration de cette équipe Université de l'Illinois, sur des cellules de souris. 3 composés bioactifs que l'on trouve également dans le cacao, le café et le thé apparaissent ainsi bénéfiques aux cellules adipeuses et immunitaires, inversant l'inflammation chronique et la résistance à l'insuline associées à l'obésité.

Ces experts en sciences de l'alimentation ont découvert que les coques de cacao contiennent des concentrations élevées de ces 3 substances chimiques bioactives utiles : l’acide protocatéchique, l’épicatéchine et la procyanidine B2. Lorsqu’ils créent un extrait à base d'eau contenant ces composés et le testent sur les adipocytes et des macrophages de souris, ils constatent à l'aide de techniques de modélisation informatique et de bioinformatique, une élimination des biomarqueurs de l'inflammation.

Ces composés phénoliques réduisent les dommages causés aux mitochondries des cellules adipeuses et préviennent la résistance à l'insuline.

Lorsque les adipocytes accumulent trop de graisse, ils favorisent la croissance des macrophages. Cela initie un cycle biologique toxique au cours duquel les adipocytes et les macrophages interagissent, émettant des toxines qui enflamment le tissu adipeux. Ainsi, les mitochondries peuvent être endommagées lorsque des niveaux élevés de graisse, de glucose et d'inflammation se développent dans le corps.

Cependant, lorsque les scientifiques traitent les adipocytes avec l'extrait aqueux ou les trois composés phénoliques, les mitochondries endommagées sont réparées, moins de graisse s'est accumulée dans les adipocytes, l'inflammation est contrôlée et la sensibilité à l'insuline est restaurée.

L'extrait permet de maintenir la fonction mitochondriale, en modulant le processus inflammatoire et en maintenant la sensibilité des adipocytes à l'insuline. Cela suggère que la consommation d’acide protocatéchique, d’épicatéchine et la procyanidine B2, sous forme d’une supplémentation par exemple, pourrait prévenir le dysfonctionnement mitochondrial du tissu adipeux.

Ou alors, une fois extraites des coques de fèves de cacao, les composés phénoliques pourraient être ajoutés aux aliments ou aux boissons pour renforcer leur valeur nutritionnelle et leur bénéfice métabolique.

Source: Molecular Nutrition & Food Research 24 April 2019 DOI : 10.1002/mnfr.201801413 Cocoa Shell Aqueous Phenolic Extract Preserves Mitochondrial Function and Insulin Sensitivity by Attenuating Inflammation between Macrophages and Adipocytes In Vitro (Visuel Fred Zwicky)

Plus sur Obésité Blog

Équipe de rédaction Santélog Août 11, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine