Magazine Culture

Critiques Séries : The Loudest Voice. Miniseries. Episode 7. FINALE

Publié le 12 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

The Loudest Voice // Miniseries. Episode 7. 2016.
FINALE


L’aventure de The Loudest Voice se termine avec le limogeage en règle de Roger Ailes, qui en 2016 a tout perdu. Si l’on sait qu’il est décédé dix mois après son éviction de la chaîne qu’il a contribué à créer (et qui est encore aujourd’hui la chaîne d’information la plus suivie aux Etats-Unis), cette fin de saison est faite dans les règles de l’art. J’aime beaucoup la façon dont chacun des personnages joue son rôle ici.

Notamment son assistante (qui était payée lors de ses dernières années à FOX News plus de 2 millions de dollars par an !) qui lui aura toujours été fidèle. Je dois avouer que les interrogations de chacune des femmes qui ont travaillé avec Ailes en interne est un moment qui aurait peut-être mérité d’être mis en scène de façon plus dramatique mais cela n’enlève rien aux ait que les moments sont efficaces. Ce dernier épisode offre aussi à Ailes ses derniers moments, ceux qui vont le conduire à tenter le tout pour le tout : discréditer Gretchen, faire en sorte que la famille Murdoch continue de le soutenir (et notamment dans son bras de fer judiciaire), tout en entrecoupant l’épisode de la campagne de Donald Trump.

Roger Ailes - « Donald's not a politician, he's a reality TV star. People like to hear him say crazy shit about Muslims and Mexicans. It's his charm »

J’aime bien la façon dont le parallèle entre Trump et Ailes est fait, surtout qu’au fond les deux hommes ne s’aiment pas plus que ça. Mais la série parvient à créer de jolis moments où l’information croise ce qui se passe dans la vie de Roger. Notamment quand ce dernier a le soutien de sa femme qui clame encore aujourd’hui son innocence. C’est assez impressionnant de voir l’emprise que Roger a pu avoir durant toutes ses années sur sa propre femme pour lui faire croire ses balivernes. Mais The Loudest Voice s’amuse de tout cela de façon intelligente et nous offre alors des moments de la vie du couple comme jamais la série n’en avait encore offert.

Cet épisode joue donc la conclusion de façon intelligente et soignée, sans en faire des tonnes et parvient à nous amuser intelligemment de tout ça. Finalement, au cours de ces 7 épisodes on apprend pas mal de choses sur FOX News et la façon dont Roger Ailes a construit la chaîne tout en harcelant des femmes qui ont travaillé pour lui. C’est une belle production qui aura aussi permis de mettre en valeur un casting soigné dans des rôles qui leurs vont comme un gant.

Note : 6/10. En bref, fin de mini série réussie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte