Magazine Culture

Critiques Séries : Marvel's Legion. Saison 3. Episodes 3 et 4.

Publié le 13 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s Legion // Saison 3. Episodes 3 et 4. Chapter 22 / Chapter 23.


La capacité de Legion à raconter une histoire avec des silences m’a toujours fasciné, mais aussi sa façon de raconter chaque épisode comme si c’était une histoire unique, déconnectée du reste tout en restant cohérent avec ce que l’on a déjà appris précédemment. En partie, l’histoire de « Chapter 22 » est un peu du passé et pour la simple et bonne raison que l’on connait déjà cette histoire. On a déjà vu David quand il était bébé dans les premiers épisodes de la saison 1. On sait ce qui s’est passé avec son père et le Shadow King, et ce que cela a amené Amahl Farouk à faire. On sait aussi que David va être abandonné par ses parents biologiques. S’il n’y a pas de surprises, c’est donc la façon dont l’épisode compte l’histoire qui devient intéressante. Sans nécessairement nous en apprend beaucoup plus, le point de vue est intéressant. Notamment ses parents et ce que l’on ne sait pas du tout d’eux. Tout cela permet de nous offrir un épisode riche en émotions et riche en tant que tel. Ne serait ce que le questionnement de savoir ce que les parents ont comme influence sur ce que leurs enfants peuvent devenir par la suite.

L’épisode ajoute pas mal de poésie dans son histoire, dans des dialogues ciselés entrecoupés d’une mise en scène toujours droite et soignée. Tout cela permet aussi de développer la texture de chacun des personnages, mettant en avant aussi bien les forces de chacun, mais aussi en raccrochant le tout aux forces de cette dernière saison. Le fait de construction cet épisode sur la simple étude des personnages et ce qu’ils sont est forcément ce qu’il y a de plus intéressant, d’autant plus que nous arrivons petit à petit à la fin de la série. Tout cela permet aussi de connecter l’histoire que la mère de David lui raconte avant de dormir (celle d’un garçon qui doit créer son propre monde). L’histoire permet aussi de voir l’arrivée de Charles Xavier, qui deviendra par la suite le Professeur X. David Haller étant le fis de Charles Xavier et Gabrielle Heller, et la série suit son histoire. Mais là encore, personne ne va rien nous approcher.

Si « Chapter 22 » donne donc corps à l’histoire des parents de David (et permet d’en rajouter sur l’univers de X-Men), « Chapter 23 » s’apparente plus à une épisode d’horreur. C4est encore une fois quelque chose qui me fascine dans Legion et cette capacité que la série a de se réinventer visuellement à chaque (ou presque chaque) épisode. Le fait que cet épisode nous délivre l’un des pires dangers que l’on ait connu dans la série nous conduit aussi directement dans la seconde partie de la saison. Il se passe énormément de choses dans cet épisode mais la façon dont la série représente les Time Eaters est grandiose. Je sais que Legion a toujours fait un effort sur son visuel pour se démarquer aussi des autres produits Marvel, mais plus le temps passe et plus la série continue de me surprendre. Ces vilains avec leur visage est un grand moment, qui donne encore une fois l’impression d’être au cinéma et pas dans une série. A certains moments, cet épisode m’a rappelé l’épisode où David entre dans le labyrinthe (« Chapter 11 » 2.03). L’utilisation d’imageries différentes permet de faire de cet épisode un objet visuel non identifié, original au point d’en devenir le meilleur (pour le moment de la saison). Si le fait que cet épisode soit plus ou moins une histoire indépendante peut gêner, je dois avouer que c’est une occasion aussi de développer en parallèle quelques arcs narratifs de la saison sans trop nous en mettre dans la tête d’un coup d’un seul.

Je me demande ce que la fin de la saison nous réserve mais pour le moment, c’est en bonne voie pour faire de cette fin de série quelque chose d’épique et mémorable.

Note : 8.5/10 et 10/10. En bref, deux aventures étonnantes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte