Magazine Europe

Pourquoi visiter Tromsø au nord de l’Europe?

Publié le 13 août 2019 par Marcel76

tromso1Bien que située à 350 kilomètres au nord du cercle polaire, on l’appelle la porte d’entrée vers l’Arctique. Cette ville de seulement 75 000 habitants est l’une des destinations touristiques les plus importantes d’Europe. En effet, plusieurs  phénomènes extraordinaires attirent les visiteurs :

-La ville bénéficie du soleil de minuit du 18 mai au 26 juillet. En d’autre termes, le soleil ne se couche pas pendant cette période. Il descend au plus bas à peine plus haut que l’horizon et est entièrement visible. Ce phénomène, combiné avec la position côtière de la ville et des effets réchauffant du Golfstream offre un climat relativement doux. Cependant, en raison de la topographie des zones, il n’est pas possible de voir le soleil de minuit dans de grandes parties du côté est de l’île de Tromsø, y compris dans la partie supérieure du centre-ville (constructions, montagnes).

Cette période convient pour contempler les points de vue populaires qui comprennent le pont de Tromsø et la cathédrale arctique. La gare supérieure du téléphérique offre une vue sublime de la ville. Dans la ville même vous y trouverez également un certain nombre de musées d’histoire et d’art. Tromso abrite l’université la plus septentrionale du monde, ainsi que des instituts de recherche et une industrie basée sur les satellites. La population est donc hautement qualifiée. 

La saison est idéale pour les randonnées, le kayak, l’observation des baleines; vous avez la possibilité de tester le motoneige et le traineau à reine.

-En hiver, plus précisément entre le 26 novembre et le 15 janvier, le soleil est toujours situé au-dessous de l’horizon. Mais étant donné que la ville est entourée de montagnes, la période se prolonge de quelques jours dans sa majeure partie (Dans le centre-ville, le soleil n’est pas visible du 21 novembre au 21 janvier).

tromso4

-De la fin du mois de septembre à la mi-mars, il y a les aurores boréales. Ce phénomène résulte de l’interaction des particules des éruptions solaires et l’atmosphère terrestre. Prés des pôles, le champ magnétique terrestre est faible.

tromso2

L’homme a atteint la région, il y a 11 000 ans. c’est en 1252 que l’on entend parler de Tromsø pour la première fois, lorsque la première église fut construite. Les 550 années qui ont succédé, c’est devenu un centre religieux.

Entravée initialement par les guerres napoléoniennes, la ville se développa rapidement pour devenir un petit centre commercial reliant Arkhangelsk à l’Europe centrale et, à partir de 1820, Le piégeage dans l’Arctique devient une industrie majeure. Les premiers visiteurs, qui ne s’attendaient probablement pas à ce que les habitants de Tromsø mangent avec un couteau et une fourchette, ont surnommé la ville «le Paris du Nord», surpris de constater que le français était parlé, que la mode était plus ou moins à jour et que les gens savaient ce qui se passait prêt du cercle polaire arctique.

tromso3
Un certain nombre d’expéditions firent de Tromsø son point de départ dans les premières décennies du XXe siècle. Des explorateurs comme Roald Amundsen et Fridtjof Nansen y ont fréquemment recruté des marins. Cependant, le plus grand drame a eu lieu en 1928, lorsque le dirigeable Italia s’écrasa dans la glace près du pôle Nord.

La plus grande partie de la ville est située sur la petite île de Tromsøya (cette île basse fait 10 km de long et contient à la fois des zones bâties et des forêts de bouleaux, ainsi que l’aéroport). Le centre-ville est situé dans la partie sud-est de l’île. C’est là que vous trouverez Polaria, le musée polaire, le musée d’art du nord de la Norvège, la galerie d’art contemporain, ainsi que la plupart des boutiques, des restaurants et de la vie nocturne. L’artère principale de la ville est la Storgata, longue de 1 km, où se trouve la plupart des observateurs.

Pour en savoir davantage sur cette ville, je vous conseille le blog VoyageWay.com dans lequel plusieurs articles traitent sur le même sujet (guide de visite, activités et hébergements).

Comment s’y rendre

Malgré sa position géographique, cette ville est assez accessible au niveau des transports. La plupart des visiteurs prennent  l’avion, mais on peut aussi y aller en bus ou en bateau.

Venir en voiture est également une option. La distance entre Paris et cette ville est de 3414 kilomètres. Compte tenu des limitations de vitesse sur les routes sinueuses norvégiennes longeant les fjords, comptez 38 heures de trajet. Toutefois, vous ne devriez pas rencontrer de désagrément particulier ; les distances entre les stations-service, les logements et les magasins étant raisonnables.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marcel76 1158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines