Magazine Santé

DIABÈTE : Vous empêche-t-il de dormir ?

Publié le 15 août 2019 par Santelog @santelog



Les femmes atteintes de diabète encourent un plus grand risque de troubles du sommeil.

Cette étude à paraître dans la revue Menopause de la North American Menopause Society (NAMS) confirme bien l’association entre le diabète de type 2 et les troubles du sommeil chez les femmes d'âge mûr. En cause, les changements hormonaux qui non seulement modifient la sensibilité à l'insuline et le métabolisme du glucose mais interfèrent avec les habitudes de sommeil des femmes.

Les études épidémiologiques confirment un taux de prévalence plus élevé du diabète chez les femmes pendant la transition vers la ménopause. L'œstrogène et la progestérone sont des hormones connues pour influer sur la réponse cellulaire à l'insuline. On suspecte donc depuis longtemps que les changements hormonaux liés à la ménopause puissent entraîner des fluctuations du taux de sucre dans le sang, mettant de ce fait les femmes ménopausées à risque plus élevé de diabète. Cependant, jusque-là on en savait peu sur le lien entre diabète et troubles du sommeil pendant cette période de transition vers la ménopause. Cette nouvelle étude conclut que les femmes atteintes de diabète courent un plus grand risque de troubles du sommeil.

Chez les femmes ménopausées, le diabète aggrave les troubles du sommeil

Les changements hormonaux affectent la qualité du sommeil chez la femme, cela a également été démontré. Principalement en raison des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur causées par des changements hormonaux, environ 42% des femmes non ménopausées et 60% des femmes ménopausées souffriraient de troubles du sommeil. Cependant, chez les femmes diabétiques, les troubles du sommeil pourraient être aggravés par différents symptômes du diabète et les médicaments associés, induisant des mictions nocturnes plus fréquentes donc des réveils multiples au cours de la nuit. Cela constitue un cercle vicieux, le sommeil étant considéré comme un facteur clé pour prévenir et de gérer le diabète.

Le nombre de symptômes de trouble du sommeil est plus élevé chez les femmes ménopausées et diabétiques : en dépit de toutes ces associations documentées, peu d'études à ce jour avaient évalué le lien direct entre le diabète et les troubles du sommeil pendant la transition ménopausique. Cette analyse des données de 2 larges enquêtes Internet révèle que :

  • le nombre moyen de symptômes de trouble du sommeil est significativement plus élevé chez les femmes atteintes de diabète de type 2 que chez les femmes exemptes de la maladie ;
  • la sévérité des troubles du problèmes de sommeil s’avère également plus élevée chez les femmes diabétiques ;
  • si cette association est ici démontrée quelle que soit l’ethnie d’appartenance, elle est particulièrement prononcée chez les femmes asiatiques.

L’étude suggère – sans démontrer le lien toutefois- une aggravation des symptômes liés au sommeil chez les femmes ménopausées atteintes de diabète de type 2, au-delà d’une prévalence élevée, en général, diabète ou pas, chez les femmes d'âge mûr.

Le sommeil est un déterminant important de la santé, rappellent les auteurs, et les femmes ayant des troubles du sommeil tels que l'insomnie, l'apnée obstructive du sommeil et le syndrome des jambes sans repos doivent absolument consulter.

Source : NAMS (Menopause) August 14, 2019 Is Diabetes Keeping You Up at Night?

Plus sur Diabète Blog

Équipe de rédaction Santélog Août 15, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine