Magazine Auto/moto

Essai Toyota GR Supra: sushi ou weisswurst ?

Publié le 18 août 2019 par Jcetter

La conclusion d'un accord de collaboration entre Toyota et BMW sur le développement d'une voiture de sport (et de technologies d'électrification et d'allègement) remonte à 2012. Six ans plus tard, le fruit de ce travail a pris des formes très concrètes avec la présentation à l'été 2018 du roadster BMW Z4, puis de la nouvelle Supra.

Essai Toyota GR Supra: sushi ou weisswurst ?

La Supra A90 ressuscite un label laissé à l'abandon pendant 17 ans. L'ADN Supra intègre un six cylindres en ligne et une transmission aux roues arrière, japonais et bavarois n'auront sans doute pas eu de peine à se mettre d'accord sur ce point. Le six cylindres en question est un BMW B58 qui développe 500 Nm entre 1600 et 4500 t/min, et dont la puissance culmine à 340 chevaux entre 5000 et 6500 t/min.

Essai Toyota GR Supra: sushi ou weisswurst ?

Peinte dans cette teinte Lightning Yellow (Nitro Yellow aux Etats-Unis), la Supra attire les regards. Le nombre de personnes qui m'ont accosté pendant cet essai sort de l'ordinaire, tout comme les candidats spontanés au road racing rencontrés sur route, un peu trop enthousiastes à mon goût.

Essai Toyota GR Supra: sushi ou weisswurst ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jcetter 22320 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine