Magazine Culture

Critiques Séries : The Righteous Gemstones. Saison 1. Pilot.

Publié le 20 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

The Righteous Gemstones // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Danny McBride est de retour à HBO avec une nouvelle idée, celle de raconter les aventures de télévangélistes. Si vous avez aimé Vice Principals (qui avait aussi des défauts) et Eastbound & Down, alors The Righteous Gemstones est clairement faite pour vous. Cette série est clairement une façon plus délicate d’entrer dans le monde souvent bordélique et chaotique de McBride. De plus, le créateur (et acteur) parvient à faire ressortir plus d’éléments comiques ici dans la dynamique familiale étrange qu’il développe, que tout ce qu’il a pu faire pour jouer avec le politiquement correct et s’en moquer. S’il y a tout de même de l’humour cru, dont il a le secret, je dirais que The Righteous Gemstones profite aussi du fait qu’il s’agit d’une série avec des épisodes plus longs que ses précédentes expériences. Avec plus de moyens et de possibilités, la série se libère rapidement et nous offre de grands moments aussi fous que l’on peut l’espérer. Ce premier épisode trouve rapidement le ton qu’il veut aborder et a une approche plus finaude.

Issu d'une célèbre lignée de télévangélistes déviants avides de pouvoir et d'argent, Jesse Gemstone, l'aîné de la fratrie, se voit comme le digne successeur de son père Eli et pense pouvoir moderniser l'empire familial. Mais ses péchés passés pourraient entacher la réputation de sa famille. Homme dur mais respecté par ses fidèles, le patriarche, très affecté par la disparition de son épouse, continue de régner sur son clan tout en faisant face à une crise existentielle.

Ce premier épisode prend le temps d’installer ses personnages et l’histoire que l’on va suivre durant toute la saison. Les Gemstones est une famille de prêtres qui ont un certain succès, et qui reviennent d’une mission (pas vraiment réussie) en Chine. Le côté parfois un brin road trip de cette série pourrait lui donner toutes ses qualités et surtout va permettre de partir à la rencontrer de personnages variés. C’est ce que l’on ressent dans ce premier épisode, tout en restant très attachés à ce que la série fait autour de la famille et des dynamiques aussi étranges que fascinantes. Si Eli, le padre est là pour garder le business à flots, il pleure aussi la perte de sa dernière femme, pendant que ses fils jouent de son affection et de son argent. Il y a aussi une soeur Gemstone, et comme c’est une famille religieuse très à cheval sur les principes, elle est plus là pour servir que mener la barque. Je trouve assez amusant de réduire la femme à ce statut car The Righteous Gemstones parvient à en faire une vraie critique cynique. Comme l’on peut l’espérer de la part de McBride.

Jesse de son côté a un petit problème. Quelqu’un le fait chanter avec une vidéo où on le voit prendre de la cocaine dans une soirée avec des hommes et femmes nus en arrière plan. Il peut récupérer la vidéo pour un million de dollars, et il va alors demander l’aide de son frère Kelvin, jusqu’au moment où Judy, sa soeur, est elle aussi impliquée. C’est à partir de ce moment là que The Righteous Gemstones peut réellement commencer. Encore une fois, HBO frappe fort avec ici un premier épisode presque parfait pour cette série. L’épisode parvient à installer les relations entre les personnages de façon plutôt facile, sans parler des intrigues que l’on va suivre toute la saison. J’ai déjà hâte de voir la suite.

Note : 9/10. En bref, du McBride tout craché.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte