Magazine Autres sports

Match #1 - Ramassis de notes - Finalement, on a eu un match pré-saison

Publié le 24 août 2019 par Allezlesbleus

Match #1 - Ramassis de notes - Finalement, on a eu un match pré-saison

Rythme FM esquivant un adversaire - Photo J. Hajjar


Vendredi soir légèrement venteux et un peu frisquet pour le match inaugural à Loyola de nos Bleus face aux Piqueurs de Concordia en lever de rideau de la saison 2019, mais bon c'était du football...
Voici donc notre ramassis de notes, on débute par notre défensive parce que nous sommes des gens positifs de nature.
En Défensive:
On a essentiellement la même défensive aussi hermétique que l'an dernier. On semblait un peu soft au premier quart, comme si on n'était pas habitué par la vitesse du jeu, mais graduellement on a revu les hermétiques patterns 2018 revenir en place
- Mention à #40 S. Rossi, #53 F. Pelletier et #44 B. Marion qui créaient constamment "havoc" sur la ligne.
- Le quart Vance Joy n'utilisait qu'un moitié verticale du terrain, refusant systématiquement de lancer du côté de #24 M-A "Quoi" Dequoy. Ce qui a donné beaucoup de boulot à #31 B. Lagacé et #9 J-S Bélisle de l'autre côté.
Les Unités Spéciales:
- Malgré une première demie inconstante, notre #kickthecancer national #18 L-P Simoneau a repris du poil de la bête en 2e demie en  reculant profondément les Piqueurs. Ce n'était pas une soirée facile pour les botteurs, car le vent était relativement présent et a tourné lors de la rencontre.
- Avec Dequoy et du nouveau venu #4 C-A Joseph comme "gunners", on a une combinaison qui doit certainement trôner au haut de USports en terme d'efficacité. On va avoir une belle saison à regarder ces pistoleros en action lors des bottés.
- Un flea flicker sur un retour de botté d'envoi à M-A Dequoy pour 37v. a été le seul flash digne de mention.
L'offensive:
Où débuter? Disons que c'est dans cette partie du jeu qui a inspiré notre titre. Peu importe le talent, le travail vidéo et tout le reste, nous n'avons aucune idée de ce que cette unité a faite pendant les 3 semaines d'entrainement:
- #3 D, Morand (nouveau numéro), a été égal à ce qu'il était l'an dernier. Un quart qui ne semble pas avoir confiance en lui, avec un bras qui limite son choix de jeu. Disons que l'unité offensive ne lui a jamais permis de bâtir une drive digne de ce nom. Une de ses plus longues passes était une passe à la pelle de 10 verges (ce qui donne une idée du reste).
- TOUS les receveurs (sauf #84 M. Renaud) ont échappé une ou deux passes. Un loustic disait après la partie que c'était le plus faible escadron de receveurs depuis qu'on tient notre blogue (2008), on ne l'a pas contredit...
- Lorsqu'un jeu réussissait, il était souvent ramené dû à une pénalité (what's new pussycat ?).
- Ce qui s'avérait la plus longue course du match de #29 Rythme FM, avec le terrain qui s'ouvrait devant lui a été stoppée lorsqu'il est entré en collision avec son propre joueur, le RV #81 A. Mailhot... Oui, oui, ce genre de partie...
- Dû aux blessures, un nouveau venu  #55 S. Laurin œuvrait au poste de centre. Toute la soirée ses remises à Dimitri étaient hautes, et ce qui devait arriver arriva, non pas une, mais deux remises en 2 séries de jeu passèrent complètement au-dessus de la tête de notre quart ottavien.... Oui, oui. ce genre de partie.
- La seule lumière en offensive fut Rythme FM qui a réalisé 13 portées, reçu 3 passes et effectué 5 retours de bottés pour des gains totaux de 175v. Il fut très bon toute la soirée. La question que tous les amateurs se posaient en quittant le nid-d'abeilles est: " Pourra-t-il tenir ce niveau d'activité pendant 12 matches ???"
Du côté des Stingers:
- On nous avait dit que les Stingers n'avaient pas de ligne défensive, je crois qu'on a essayé de nous en passer une petite vite pour nous déstabiliser dans le pool. Le #92 de 313 livres, Jahmanensky Lubin contrôlait complètement la ligne, jusqu'à ce qu'on se mette à le doubler systématiquement à la fin du premier quart.
- Décision incompréhensible de B. Collinson d'y aller pour un jeu aérien au lieu d'un botté, à la ligne de 15 v. des Carabins, alors qu'il ne restait que 8 secondes au 2e quart. Un placement facile aurait réduit l'écart à 3 points (9-6), et aurait été fantastique pour le moral des siens en retraitant pour la pause de la demie.
- Le #15 Jeremy Murphy a démontré de belles choses en première demie. Il s'installe comme un prétendant au titre de R-O-Y offensif du côté des Stingers.
La suite ?
Espérons qu'il ne s'agissait que d'une bulle d'air au cerveau de la part de l'offensive. On aura la réponse dès vendredi avec la visite du renard au CEPSUM.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines