Magazine Culture

Critiques Séries : Le Temps est Assassin. Mini-série. Episodes 1 et 2 (France)

Publié le 26 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Le Temps est Assassin // Mini-série. Episodes 1 et 2.


TF1 prolonge l’été en cette rentrée avec une nouvelle saga : meurtres, trahisons, etc. Tous les ingrédients que l’on connait au genre sont présents. Adapté du roman de Michelle Aussi, Le Temps est Assassin n’offre pas forcément grand chose de très original mais une histoire qui sans trop forcer sait malgré tout tenir son téléspectateur avec ses rebondissements faciles et ses personnages caricaturaux. D’un roman de gare plutôt sympathique sort donc une fiction qui tient plutôt bien en compte ce que l’on peut attendre de la part de la première chaîne de France. Ces deux premiers épisodes étalent petit à petit les mystères à suivre durant la saison, avec des secrets de famille déterrés et des relations ambiguës entre les personnages. Grâce aux paysages corses, Le Temps est Assassin parvient aussi à nous faire voyager à la rentrée, ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui auraient envie de prolonger l’été. La double narration, entre passé et présent n’est pas toujours bien lisible et semble sortir d’un chapeau (d’autant plus que certaines scènes sont ridicules). Le Temps est Assassin ne perd pas de temps à présenter tous les personnages et toutes les intrigues que l’on est sensés suivre.

Clotilde revient en Corse vingt-cinq ans après un tragique accident qui a coûté la vie à son frère et ses parents. Mais à peine arrivée sur l'île, d'étranges incidents se multiplient jusqu'à ce qu'elle reçoive une lettre de sa mère, Palma, présumée morte dans l'accident.

Plutôt proche de Dolmen et Zodiaque, les sagas évènements de TF1 des années 2000, Le Temps est Assassin propose de faire monter la sauce petit à petit. Mathilde Seigner, qu’il faut aimer, apporte une certaine valeur ajoutée à la mini-série qui change des actrices que l’on voit constamment sur la chaîne (même si le risque est de la voir abandonner la série si une saison 2 est commandée). Son personnage entre en scène de façon légèrement laborieuse mais parvient petit à petit dans ces deux épisodes à dégrossir le gros de son histoire. Certains éléments narratifs restent poussifs, comme toute bonne saga qui se respecte avec de la musique mystérieuse et des révélations à tout va. Jenifer Bartoli abandonne de son côté son siège dans The Voice Kids pour incarner un personnage moyen qui aura peut-être le mérite d’être mieux développé par la suite. En somme, si ces deux premiers épisodes de Le Temps est Assassin ont des idées, ils ne brillent pas toujours. Le décor paradisiaque de la Corse aide forcément, mais l’ensemble revisite des thématiques trop souvent déjà vues à la télévision française. Mais ce côté revival des années 2000 et des grandes sagas fait du bien, surtout dans un moment où à la rentrée on a envie de déconnecter le cerveau et suivre des aventures rocambolesques. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte