Magazine Culture

Critiques Séries : Our Boys. Miniseries. Episode 4.

Publié le 28 août 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Our Boys // Miniseries. Episode 4. Chapter 4 : The Dawn Martyr.


Avec ce nouvel épisode, Our Boys laisse un peu de côté le père de Mohammed afin de se concentrer à la fois sur la guerre qui fait rage à Gaza, mais également faire avancer l’enquête pour retrouver les trois étudiants qui ont tué et brûlé le corps de Mohammed. L’enquête est aussi fascinante et passionnante que les évènements des épisodes précédents. Il y a un côté film d’espionnage un brin artisanal par moment qui rend le tout particulièrement réaliste.

Simon et son équipe, avec l’aide du procureur de Jerusalem sont donc en train de faire évoluer l’enquête directement vers nos trois personnages. La série se concentre à la fois sur le point de vue de l’enquête mais également sur celui de la vie de ceux qui l’ont tué. Je dois avouer que je suis presque choqué de voir qu’ils vivent finalement très bien malgré la violence avec laquelle ils ont tué ce jeune garçon innocent.

En parallèle, la famille de Mohammed continue d’être touchée par le traitement médiatique de l’affaire et la façon dont la ferveur dans les rues de Gaza est en train de prendre de l’ampleur. Il y a quelque chose de tragique dans toute l’histoire de Our Boys, mais également quelque chose qui permet de mettre en exergue le fait que le combat pour les terres reste un feu qui ne manquait qu’a être attisé. La famille de Mohammed a alors une grande place dans cet épisode, mais d’un point de vue différent des épisodes précédents ce qui est une assez bonne nouvelle aussi. Cela permet à Our Boys d’explorer d’autres sentiments, tout en poursuivant le conte terrifiant que l’on a sous les yeux.

HBO continue de prouver qu’elle a clairement la main sur toutes les bonnes mini-séries de cette saison. Our Boys est probablement l’une des plus crues et l’une des plus effroyables qu’ils aient produit depuis longtemps tant le sujet résonne encore aujourd’hui et permet de faire un constat terrifiant sur la société israélo-palestinienne (et les relations que les deux populations peuvent entretenir sur le même territoire).

Note : 7.5/10. En bref, la guerre de Gaza continue pendant que l’enquête transforme le récit en un jeu du chat et de la souris.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte