Magazine Culture

Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 4.

Publié le 06 septembre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Why Women Kill // Saison 1. Episode 4. You Had Me at Homicide.


Je commence à me poser des questions : pourquoi Why Women Kill m’ennuie autant ? C’est une question qui commence à devenir légèrement problématique alors que plus la saison avance et plus l série me lasse… Sauf que ce n’est pas comme si la série avait un passé de plusieurs saisons, c’est simplement qu’elle n’arrive pas à être à la hauteur de la façon dont elle a été vendue.

Les intrigues se répètent et les personnages stagnent sans donner l’impression qu’ils pourraient un jour évoluer. L’intrigue se déroulant dans le présent notamment qui est en train de devenir détestable à souhait. C’est la pire partie de Why Women Kill depuis le départ mais plus les épisodes passent et plus j’ai envie de passer ces personnages par la fenêtre. Ce qui est un vrai problème, compte tenu du fait qu’ils occupent tout de même une large place dans les intrigues. Cette histoire de mariage ouvert aux relations à trois manque cruellement d’intérêt car elle ne sait pas ce qu’elle veut être, ni même faire évoluer ses personnages en dehors de scènes de sexe ridicules. L’arrivée de Duke ne change en rien la problématique et envenime vraiment la situation, ce qui me donne l’impression que Marc Cherry n’a peut-être pas suffisamment travaillé son concept.

Ensuite, nous avons les meilleures intrigues se déroulant dans les années 60 et 80 sauf que même là aussi il y a un vrai coup de mou. Malgré quelques petits moments amusants et des personnages sympathiques, je n’ai pas l’impression que la série a du mal à trouver une façon de faire qui pourrait devenir bien plus intéressante. Je me demande si au fond un twist ne va pas venir grignoter un peu la série sur Beth Ann. Et si Rob ne l’avait jamais trompée ? Telle est la question. Et que le Rob d’April serait alors quelqu’un d’autre. C’est plausible mais je me demande si cette révélation va arriver avant le meurtre. C’est bien le seul élément que j’imagine qui me donne envie de rester pour découvrir la suite.

Puis Simone et Tommy continuent de devenir des personnages un peu redondant. La série répète des schémas qui ne sont pas spécialement amusants et des intrigues pas brillantes dans une ambiance qui ne sent pas le neuf. Marc Cherry a un beau produit, mais pour le moment il peine à décoller.

Note : 4.5/10. En bref, je m’ennuie un peu.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte