Magazine Humeur

669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Publié le 08 septembre 2019 par Ahmed Hanifi
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.Nous avons quitté Sarajevo pour le sud, frontière croate, avec un arrêt à Bilalovac où se tient une brocante-fête où se côtoient forains, marchands de fruits et légumes, vêtements, glaces et bonbons et marchands proposant des morceaux de méchouis. Entre Novi Travnik et Bugojno une route en lacets avec de splendides paysages montagneux dont le sommet culmine à 1160 m. La route est belle. En Bosnie les matins sont frais. Une autre route serpente entre Bugojne et Livno jusqu’à 1384 m. Très belle route aussi. Un mémorial est installé sur le bord de la route. Des maisons alentours ont été détruites, abandonnées et la végétation a repris le dessus. Est-ce en lien avec la guerre ?  Tout autour de Livno, comme à l’aller, en Turquie, des ballots à n’en plus finir.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.Des drapeaux croates marquent un attachement prononcé pour ce pays plutôt que pour la Bosnie où ils vivent. Ou peut-être pas, juste un clin d’œil. Dans le village de Prisoje, nous avons posé nos bardas pour la nuit, à environs une trentaine de km de la frontière.
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.L’effet « frontières » avec ses émotions, sentiments divers, effervescences, joies, excitations… ne jouent étrangement plus. Peu être à cause de l’abondance… où de l’âge. Traverser une frontière comme on traverse une rue de village. Plus ou peu d’effet.
Split est une belle et infernale ville (175000 hab). Belle par son histoire architecturale notamment. Infernale par la quantité impressionnante de touristes (dont nous-mêmes). 669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.Le choix est vite fait. Quitter cette ville ou l’éclater (ah, Mama Béa !... « Les enfants ont des yeux/ Brûlés par les affiches/ Dans la cité adulte/ Il n’y a pas/ De rescapés/…/ Oh, faire éclater cette ville/ Faire éclater cette ville/ Et sauter avec elle !) Si vous ne la connaissez pas (la Béa) c’est que soit vous êtes jeune, soit vous n’étiez pas « in » dans les seventies.
C’est ainsi que nous nous retrouvons à Primosten au calme, sur les hauteurs du village avec une splendide vue sur l’Adriatique. La nuit fut relativement calme, sauf la musique techno d’un pub quelconque où d’une autre fête… qui nous bassina toute la nuit. Tout le long de la côte les cigales s’en donnent à cœur joie et nombreuses sont les « zimmer, room, camare » à louer.
Zadar (5° ville du pays avec 75000 hab) se situe près d’un archipel de 200 îles. Elle est néanmoins  relativement plus calme que Split. 669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.Nous avons visité la place des cinq puits, le Forum, la place nationale (Narodni Trg) avec son église, l’orgue marin… Des slovènes éméchés – nos voisins  –   669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.ont chanté, discuté toute la nuit. Nous ont même proposé de les accompagner dans leur bringue… « Bonjour le matin »… Une plongée dans l’Adriatique et nous reprenons la route.
Vivement Rijeka. Sur la route côtière des stèles sont posées, recouvertes de fleurs. En leur sein brûlent des bougies pour alimenter les âmes des défunts, car il s’agit bien d’un lieu d’accident.
De l’autre côté du canal de Velebitski, une montagne dénudée qui s’étend de Staringrad à Priznac offre des couleurs pastel en contraste avec le bleu azur du canal. L’érosion a contribué à former nombre de criques et nous pensons à celles de Marseille.
Le soir nous avons posé notre « bivouac » dans la ville de la banlieue de Rijeka, Paveki.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019. Un vent violent a balayé la cité toute la nuit et nous avons revécu par la pensée la nuit passée à Petrovac (Monténégro). La station de radio algérienne Jil FM (captée par hasard en OM- ondes moyennes), juste après la diffusion de l’appel à la prière, passe un superbe morceau de musique Gnawa. Et nous voilà au pied du mont Tahat (Tamanrasset)…. Blues ?
Rijeka est une ville dont le centre d’intérêt s’articule autour de son port, de sa rue piétonne, 669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.et de son sympathique marché de fruits et légumes très prisé. Nous les avons (re)visités. Ces lieux ne sont pas pour nous en effet des lieux à découvrir… Sur notre retour pour la France, nous voilà de nouveau en Slovénie, mais à Idrija, une petite ville bien animée toutefois, avec sa rivière, son complexe sportif et ses chemins de promenade. Nous y restons une journée.
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.
Nous avons passé la frontière (fictive, car il ne reste presque plus rien) avec l’Italie au niveau de la ville de Gorizia à la suite de très nombreux virages en lacets. 669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Venise

Quant à l’Italie, ma foi, c’est un peu notre deuxième maison. Nous nous y sommes tellement balladés que nous ne trouvons pas le besoin de « redécouvertes »… Venise, Padova, la ville shakespearienne de Vérone… Bof…

669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Venise

669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Padoue


Nous filons notre chemin jusqu’à la tombée du jour, à Desenzano del garda. Le lac attire nombre de touristes et autres badauds. Un verre dans le petit port… Milan c’est idem, on évite comme on peut. Merci les dégâts d’orage… on a donné il y a quelques années (Parre-brise et carrosserie brisés du fait de grêlons gros comme des boules de pétanque…). Et puis Milan – et d’autres italiennes –  franchement… ça va quoi…)
La nuit à Desenzano
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.
fut fortement chahutée par la pluie et les orages. En direction de Brescia, jusqu’à Tortona, la route est en mauvais état. Les routes russes (ou Géorgiennes) n’ont rien à envier aux italiennes. 17h10, en ce vendredi de 29° marche en Algérie, et arrivant aux alentours de Tortona, notre destination du jour, nous avions prévu d’y arriver vers 15h30, mais peu avant la ville de Pavie, un important accident de la circulation a tout chamboulé. Têtu, le GPS, programmé et reprogrammé, de nouveau nous faisait repasser par le lieu de l’accident. Nous avons dû ruser et lui indiquer une toute autre ville éloignée pour seulement contourner l’accident. Nous y sommes enfin arrivés. Mais nous avons perdu plus d’une heure. Alors, vivement l’apéro, au peu sympathique Zuccarelli (30’ d’attente pour être servis. Il est vrai que nous sommes sur les territoires bien Ligués au Nord ! – mais y -a-t-il un lien ?)
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Et San Remo, l’éternelle. Ici aussi trop de monde bien que septembre pointe lourdement. Nous nous sommes installés entre mer et figuiers de Barbarie…
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.
Il fait très beau. Un léger vent adoucit l’atmosphère.
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.
La boucle sera bientôt bouclée (encore une étape, la dernière) alors que le compteur du Nomadeur affiche désormais, plus de 15000 km (en 3 mois).  

669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

SANREMO


669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

SANREMO


 La belle menthe fraîche que nous avons emportée avec nous (promise aux Ouzbeks) aura tenu plus de deux mois avant que ses dernières tiges n’abdiquent (en Grèce, à Polymylos).
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Article plus ancien Accueil Inscription à : Publier les commentaires (Atom)
669_ Périple 2019_17_ SAN REMO_ ITALIE._ Samedi 07 09 2019.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ahmed Hanifi 237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines