Magazine Europe

Premier tour: propulser celui qui aurait le plus de chances de réussir qui est inéluctablement Zbidi. Par Hédi Mohamed

Publié le 10 septembre 2019 par Naceur Ben Cheikh

Premier tour: propulser celui qui aurait le plus de chances de réussir qui est inéluctablement Zbidi. Par Hédi Mohamed
Rares sont les personnes qui auraient compris le vrai sens de cette « mounadhara » à la con… Un film, avec 26 fausses et médiocres vedettes et dans lequel nous sommes tous des figurants… Une machination et une manipulation, tellement bien montées et tellement bien jouées, qu’on se sent heureux et même fier, de faire partie du scénario… Un observateur, hors du lot et qui regarde le film de l’extérieur, verrait simplement un condamné à mort, drogué, qu’on conduit à la potence ou à la guillotine, dans une atmosphère de fête, accompagné de musiques, de chants et de danses… Il est glorifié, exalté, content, heureux, extasié même, sous les effets de la drogue, consentant et qui se laisse couper la tête « avec plaisir »… Voilà la vérité que nous ne pouvons pas voir, tant qu’on est dans le film… Un gros leurre pour nous faire oublier, que le pays est déjà en faillite et que ses biens sont déjà saisis. Au réveil, juste après les élections, le film sera rangé dans le placard et les tunisiens découvriront la réalité foudroyante, un pays dans un état pratiquement irrécupérable et des créanciers qui arrivent de tous les côtés, couteaux aux poings… Ce que nous vivons en ce moment, n’est donc qu’une fausse image, d’une fausse démocratie, qui n’a presque pas de sens…Le mal est fait et ce ne sera pas facile de sortir du piège… Il faut rompre d’abord les barreaux du piège, quitter la scène du film et regarder la réalité… C’est vrai que tout est conçu, pour brouiller les pistes, distraire le public et le mettre constamment dans l’erreur, n’empêche qu’il faut retrouver sa lucidité, autrement on est foutus, pour de vrai… Je n’ai pas l’intention de vous faire peur, mais des fois, il faut verser un seau d’eau froides sur la tête d’une personne pour la réveiller… Les dégâts sont énormes, mais nous avons la possibilité de réparer… Commencer par arrêter l’hémorragie… IL FAUT IMMÉDIATEMENT BARRER LA ROUTES À TOUS CEUX QUI SONT À L’ORIGINE DE CE DÉSASTRE, QUI S’APPRÊTE À FRAPPER LE PAYS, EN ATTENDANT DE LES POURSUIVRE JUDICIAIREMENT… OPTER DONC POUR UNE NOUVELLE ÉQUIPE NON IMPLIQUÉE, NON COMPLICE ET QUI SERAIT CONSCIENTE DE L’ÉNORMITÉ DE LA BESOGNE À VENIR… Je vois surtout Zbidi, Moussi, Aïdi et quelques autres candidat(e)s moins brillants, mais non moins intéressants… Ils et elles auraient pu faire une seule équipe et les choses auraient été plus faciles, mais nous sommes toujours victimes de quelques egos et ambitions démesurés et surtout de l’absence d’organisation… C’est à nous autres électeurs d’essayer de remédier à cela, en remettant chacun et chacune à sa place… Ceci dit, il y a moyen de dépasser tout ça, dans la second tour… … IL NE FAUT DONC PAS PERDRE DE TEMPS AVEC LES AUTRES, MÊME S’ILS SONT BONS… NOUS LES RETROUVERONS BIENTÔT DANS LES LÉGISLATIVES…
LE CASOAR CASQUE…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Naceur Ben Cheikh 11022 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte