Magazine Autres sports

Partie 4 – La visite des Méchants – C’est là ou jamais.

Publié le 13 septembre 2019 par Allezlesbleus

Partie 4 – La visite des Méchants – C’est là ou jamais.

Crédit: James Hajjar

Depuis quelques saisons, l’attrait et la popularité du football universitaire est sur une pente descendante au Québec. Même si TVA Sports et les autres plateformes de Québécor travaillent d’arrache-pied pour promouvoir au maximum leurs propriétés  sportives, les cotes d’écoute demeurent minimales, les assistances dans les différents stades sont en baisses et l’intérêt auprès de monsieur-madame-tout-le-monde est pratiquement inexistant.
Seules exceptions à la règle, les affrontements Rouge et Or/Carabins! Et c’est ce samedi, devant un CEPSUM plein au bouchon, qu’aura lieu le 1er affrontement de la saison entre les deux powerhouse de la Q, classé respectivement 1er et 3e au Canada.
Lors de l’ouverture de la saison, on disait que les planètes étaient alignées pour les Carabins. Que les Bleus devaient profiter du départ des joueurs étoiles H. Richard, M. Betts ainsi que du reste de ligne défensive du Rouge et Or pour s’imposer comme étant l’équipe à battre et les prétendants numéro 1 pour remporter la Coupe Dunsmore. Ces joueurs ayant été souvent la clé lors des victoires de leur équipe lors des récentes années. Par contre, les pertes importantes des Bleus au sein de son groupe de receveurs ainsi que les difficultés de l’offensive en ce début de saison sont venues rebalancer le tout.
Encore cette saison, pour utiliser l’un de plus gros cliché du football, c’est dans les tranchées que cette partie connaitra son dénouement. Et plus précisément, entre la grosse LO expérimentée du RetO et le Mighty front7 des Carabins.
Comme l’on a pu le constater depuis le début de la saison, l’attaque terrestre sera l’identité de cette édition du Rouge et Or. Comme il l’avait fait lors du départ des quarts M. Bertrand et B. Groulx, le coordonnateur offensif J. Éthier camoufle les « faiblesses » de son jeu aérien et l’inexpérience de son quart-arrière en s’appuyant sur sa plus grande force, sa ligne offensive. C’est donc un peu moins de 300 verges, pratiquement le double que par la voie aérienne, qu’amassent les porteurs de ballons des Rouges en moyenne par match depuis le début de la saison.
De son côté, la défensive des Carabins 2019 est encore plus avare de verges au sol qu’elle ne l’était l’an dernier. En trois parties, les Carabins n’ont consenti qu’un maigre 132v au sol, soit moins de 44v par partie. À pareille date, l’an passé, la meilleure défensive de tous les temps au football universitaire canadien, accordait en moyenne 53v par match.
La semaine dernière, le retour de la TwinTower #94 P. Lemieux-Cardinal a contribué à limiter les gains au sol de l’équipe de football de McGill à une simple verge…. Une. Eux qui avaient pourtant gambadé allégrement sur leur terrain la semaine précédente face aux Stingers.
C’est donc par le jeu de passe des Méchants que tout se jouera. Et soyez assuré que l’État-major du Rouge et or aura aussi remarqué le trou au centre, juste devant le maraudeur qui se crée lors des Blitz des Carabins. On risque d’y voir, plus souvent qu’à son tour, l’un des P’tits biscuits receveurs tenter d’y attraper des ballons.
Aussi bonne soit notre défensive, et même si elle marque aussi souvent que leurs acolytes, c’est par l’attaque que les Carabins se devront de battre leur adversaire. Dim Morand et son groupe de receveurs doivent bâtir sur leur performance de la semaine dernière.
Sans être parfaite, l’unité offensive de l’équipe a réussi à bien faire circuler le ballon en utilisant l’ensemble des receveurs et des porteurs qu’elle disposait. Cette dimension sera indispensable samedi.
On va ce le dire, depuis le départ de Bishop’s pour les Maritime en 2017, le calendrier asymétrique du RSEQ renferme souvent quelques surprises pour les différentes équipes. Prenons par exemple le fait que ce samedi, moins de deux semaines après le début des cours, les Carabins auront déjà complété la première moitié de leur saison. 4 parties de suite, sans semaine de congé.
Sans en être l’unique raison, cette situation particulière nous permet de mieux comprendre pourquoi la liste des blessés et autres maganés tant à s’allonger aussi rapidement.
Sans dire que la situation est aussi dramatique qu’elle ne l’était l’année dernière, disons que ce samedi, le retour du porteur de ballon #33. R. Malki ainsi que du receveur #81 A. Mailhot serait plus qu’utile pour stopper à 5 le nombre de défaites consécutives face à nos rivaux de la 20.
Le premier donnerait le petit côté punitif qui manque au duo du dansant #29 Rythme FM et de l’explosif nouveau préféré de Deux Fans, #22. K. Dubois, et le second, donnerait une deuxième cible de plus de 5’10’’à Dim… ce qui ne serait pas à négliger.
Finalement, peu importe les changements survenus, un fait demeure. Comme tous les ans, l’équipe qui fera le moins d’erreurs, qui réussira à contrôler ses émotions, à limiter les pénalités et qui gagnera la bataille du positionnement sur le terrain remportera cette partie.
Et comme lors des X derniers affrontements, ce match risque fort de se gagner sur le dernier jeu, par le pied du #stibotteur, et dans une telle situation, je ne gagerai jamais contre celui qui a botté le cul au cancer.
Partie 4 – La visite des Méchants – C’est là ou jamais.
Les Montagnards vous invitent à venir vous procurer la trompette aux couleurs de Carabins directement sous la tente lors du Tailgate St-Houblon des Montagnards présenté par Services Pelletier, Gosselin. 86 décibels de bonheur pour seulement 10$.L’ensemble des profits seront remis directement à la bourse des Montagnards. Recevons les Méchants comme il se doit… en faisant encore plus de bruit.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines