Magazine Santé

DÉCLIN COGNITIF : Le thé fluidifie la pensée

Publié le 16 septembre 2019 par Santelog @santelog



Le thé favorise l'interconnectivité entre les différentes zones du cerveau.

En examinant les données d'imagerie cérébrale des personnes âgées, cette équipe de l’Université de Singapour constate, dans la revue Aging, que les personnes qui consomment régulièrement du thé et au moins 4 fois par semaine, bénéficient d’une meilleure performance cognitive. Une performance qui semble tenir à une meilleure interconnectivité entre les différentes zones du cerveau.

L’équipe a étudié les données d'imagerie cérébrale de 36 personnes âgées et constate que les buveurs réguliers de thé présentent des régions cérébrales mieux organisées, une fonction cognitive plus saine, par rapport aux non-buveurs de thé. « Nos résultats offrent la première preuve de la contribution positive de la consommation de thé à la structure du cerveau et suggèrent qu’une consommation régulière de thé a un effet protecteur contre le déclin de l'organisation cérébrale liée au vieillissement », explique l’auteur principal, le professeur As Feng Lei du département de médecine psychologique.

Le thé fluidifie le traitement cérébral de l'information

De précédentes études sur les effets du thé sur la santé cérébrale ont montré des bénéfices sur l'humeur, la réduction du risque de déclin cognitif chez les personnes âgées et la prévention des maladies cardiovasculaires. Cette nouvelle étude menée par neuroimagerie auprès de 36 personnes âgées de 60 ans et plus, a rapproché les données de santé, de mode de vie et de bien-être psychologique de celles de tests neuropsychologiques et d’imagerie (IRM), sur une période de suivi de 3 ans (2015 à 2018). Cette analyse montre que :

  • les personnes qui ont consommé du thé vert, du thé oolong ou du thé noir au moins 4 fois par semaine pendant environ 25 ans présentent une meilleure interconnection entre les différentes zones cérébrales ;
  • ces connexions entre les différentes régions du cerveau apparaissent plus structurées, suggérant que le traitement cérébral de l'information est plus efficace.

Meilleure fonction cognitive, meilleurs réseaux cérébraux : La même équipe avait montré que les buveurs de thé ont une meilleure fonction cognitive par rapport aux non-consommateurs. Ces résultats qui concernent les réseaux cérébraux, corroborent indirectement ces précédentes conclusions et contribuent même à les expliquer. L’amélioration de ces connexions interrégionales contribue à prévenir les déficits cognitifs. Les performances cognitives et l'organisation cérébrale étant en effet intimement liées, il reste à comprendre comment des fonctions telles que la mémoire, dépendent des circuits cérébraux.

Ensuite, il s’agit d’identifier les processus sous-jacents et les composés bioactifs qui peuvent expliquer ces effets bénéfiques du thé contre le déclin cognitif.

Source: Aging June 14, 2019 DOI : 10.18632/aging.102023 Habitual tea drinking modulates brain efficiency: evidence from brain connectivity evaluation

Plus sur le Thé et la Santé

Équipe de rédaction Santélog Sep 16, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine