Magazine Maladies

#thelancet #hypertension #insuffisancerénale #patiromer #spironolactone Patiromer versus placebo pour permettre l’utilisation de la spironolactone chez des patients atteints d’hypertension résistante et d’insuffisance rénale chronique (AMBER) : essai d...

Publié le 17 septembre 2019 par Tartempion77 @NZarjevski

#thelancet #hypertension #insuffisancerénale #patiromer #spironolactone Patiromer versus placebo pour permettre l’utilisation de la spironolactone chez des patients atteints d’hypertension résistante et d’insuffisance rénale chronique (AMBER) : essai d...

Pathophysiologie et progression de la Maladie Rénale Chronique
Source iconographique et légendaire: 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:MRC_Progression.png


La spironolactone est efficace pour réduire la pression artérielle chez des patients dont l’hypertension reste incontrôlée. Cependant, l’utilisation de la spironolactone chez des patients atteints d’insuffisance rénale chronique peut-être restreinte par l’hyperkaliémie. Nous avons évalué d’utilisation du liant potassique patiromer pour permettre l’utilisation prolongée de la spironolactone chez des patients atteints d’insuffisance rénale chronique et d’hypertension résistante.
Dans cette étude multicentrique de phase 2, randomisée, en double – aveugle, et contrôlée par placebo, nous avons recruté des patients âgés de 18 ans et plus, atteints d’insuffisance rénale chronique (taux de filtration glomérulaire estimé de 25 à 45 mL/min pour 1.73 m2) et hypertension résistante répertoriés dans 62 cliniques de soins ambulatoires situées dans dix pays (Bulgarie, Croatie, Géorgie, Hongrie, Ukraine, France, Allemagne, Afrique du Sud, Royaume-Uni, et aux États-Unis d’Amérique). Les patients satisfaisant aux critères d’éligibilité à la visite finale de sélection ont été stratifiés selon le niveau de potassium mesuré localement (de 4.3 à < 4.7 mmol/L versus de 4.7 à 5.1 mmol/L) et selon l’historique de diabète. Les participants ont été répartis au hasard (1 :1) à l’aide d’un système internet de réponse interactive pour recevoir le placebo ou le patiromer (8.4 g une fois par jour), en sus de la spironolactone administrée en ouvert (dose de démarrage : 25 mg / jour) et des médicaments administrés contre l’hypertension à la ligne de base. Ni les participants, ni le personnel de l’étude en charge de l’administration des médicaments et de la mesure de la pression artérielle, ni les investigateurs, n’avaient accès au tableau de randomisation. Les ajustements de posologie étaient autorisés après une semaine (patiromer) et semaines (spironolactone). Le critère principal de l’étude était la différence intergroupe observée à la semaine 12 et la proportion de patients sous spironolactone. Les critères d’efficacité et d’innocuité étaient évalués chez tous les patients randomisés (intention de traiter). (…).
Entre le 13 février 2017 et le 20 août 2018, nous avons examiné 574 patients. 295 (51%) patients sur 574 ont satisfait aux critères d’inclusion et ont été randomisés pour recevoir la spironolactone en addition du traitement administré en double-aveugle avec placebo (n=148) ou patiromer (n=147). Àla semaine 12, 98 (66%) patients sur 148 dans le groupe placebo et 126 (86%) patients sur 147 du groupe patiromer ont été maintenus sous spironolactone (différence intergroupe 19.5%, Intervalle de Confiance [IC] 95% 10.0-29.0 ; p<0.0001). Les événements indésirables relevés étaient d’intensité légère à modérée et sont survenus chez 79 (53%) patients sur 148 dans le groupe placebo et chez 82 (56%) patients sur 147 dans le groupe patiromer.
Chez les patients atteints d’hypertension résistante et d’insuffisance rénale chronique, le patiromer a permis à un nombre significativement plus élevé de patients de continuer leur traitement à la spironolactone, avec une hyperkaliémie moindre. La possibilité d’un traitement persistant à la spironolactone chez cette population de patients est pertinente sur le plan clinique pour le traitement de l’hypertension persistante. Prof Rajiv Agarwal, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 15 septembre 2019
Financement : Relypsa, une société du groupe Vifor.
Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tartempion77 3828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines