Magazine High tech

Le matériau le plus noir au monde créé par des chercheurs du MIT

Publié le 18 septembre 2019 par _nicolas @BranchezVous

On dit souvent que les découvertes les plus innovantes sont le fruit d'un hasard. La découverte récente des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (ou MIT) en est la preuve. Ces derniers viennent, en effet, de mettre au point le matériau le plus noir au monde, sans le faire exprès.

Selon eux, cette matière absorbe près de 99.995 % de la lumière incidente. Ce qui en fait la matière la plus noire du moment.

Un matériau plus noir que noir

C'est Brian Wardle et Kehang Cui qui sont à l'origine de cette découverte inopinée. Au départ, ces chercheurs voulaient faire croître des nanotubes de carbone sur des matériaux conducteurs tels que l'aluminium. Grâce à cette découverte, ils avaient l'intention d'améliorer les propriétés électriques et thermiques.

Sauf que les choses ont changé de cap. Pour éliminer la couche d'oxydation qui se forme sur l'aluminium exposé à l'air, ils ont utilisé du chlorure de sodium. Résultat : ils ont pu faire croître des nanotubes de carbone sur une feuille d'aluminium ainsi gravée à une température de seulement 100 °C. Le matériau qu'ils ont réussi à obtenir a des propriétés thermiques et électriques.

Mais ce n'est pas tout, car la couleur était, également, très sombre : " Je me souviens avoir trouvé le matériau noir avant d'y faire croître les nanotubes. Après, il est apparu encore plus noir ", affirme Kehang Cui.

Une absorption de 99.995 % de la lumière incidente

Pour confirmer cette " impression visuelle ", les chercheurs ont identifié la quantité de lumière réfléchie par le matériau. Et le résultat est fort concluant : le matériau réussit à absorber au moins 99.995 % de la lumière incidente. Ce qui signifie qu'il réfléchit dix fois moins de lumière que le matériel le plus noir vu jusqu'à là, soit le Vantablack.

Pour le moment, les chercheurs doivent encore identifier, réellement, l'origine de ce phénomène. Mais selon les dernières estimations, il y a de force chances que ça soit la combinaison de l'aluminium, du sel et des nanotubes de carbone.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine