Magazine Culture

Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 5.

Publié le 19 septembre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Why Women Kill // Saison 1. Episode 5. There’s No Crying in Murder.


Il aura fallu attendre cinq épisodes pour que Why Women Kill devienne enfin quelque chose de fun que j’ai envie de suivre. Et sincèrement… c’est long.

Commençons avec Beth Ann. Cette fois ci, aucune doute, le Rob d’April est bel et bien le Rob de Beth Ann. Au delà de ça, Beth Ann apprend que April est en train de tomber amoureuse de Rob. Cette partie de l’épisode est assez amusante avec un brin de mélancolie très Marc Cherry dans la façon de faire. Car c’est un brin cynique et en même temps touchant. Il y a aussi un grand changement dans cette histoire, elle est un peu moins amusante et se transforme en quelque chose de plus touchant où Beth Ann a de la peine pour April et préfère partager son mari pour la rendre heureuse. C’est mignon, même si d’un autre côté, Why Women Kill vient bien nous rappeler à la fin que le monde n’est pas tout rose.

La meilleure intrigue de cet épisode est celle de Simone dans les années 80. La relation entre Simone et Tommy rappelle forcément les grands moments de Desperate Housewives avec Gabriella et son jardinier. Il y a quelque chose de terriblement amusant dans tout l’épisode autour de ces deux personnages que cela parvient parfois à me faire oublier les trois épisodes précédents et le côté lancinant de leur histoire. Que cela soit avec un flic, la mère de Tommy ou encore le mari de Simone qui découvre enfin avec qui sa femme a une aventure, tout est amusant. Lucy Liu s’en donne à coeur joie, même quand on la prend pour une prostitué. Le seul regret que j’ai ici, même si je passe un bon moment, c’est le côté réchauffé qui n’a de cesse de faire écho à la précédente série de Marc Cherry. Comme s’il osait s’auto-plagier sans vergogne. Mais étant donné que c’est le seul truc vraiment fun ici, j’ai bien envie de voir la suite maintenant.

Enfin, les années 2010 délivrent enfin quelque chose qui donnerait presque envie de s’en faire pour ces personnages. Si cette partie reste celle que je préfère le moins, cet épisode a au moins le mérite de tenter de changer un peu les choses et de faire bouger les personnages. Taylor n’est pas en ville à cause de son boulot, ce qui permet à Jade et Eli de passer du temps ensemble. L’histoire du scénario, du fromage, et la fin de l’épisode laissant présager le pire, donne envie d’en voir plus. Why Women Kill parvient ici enfin à poser des bases intéressantes pour cette partie de la série qui jusqu’à présent était sacrément ennuyeuse.

Note : 6/10. En bref, la série se rattrape enfin. Il était temps, j’étais à deux doigts de la laisser aux oubliettes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte