Magazine Autres sports

Match #7 - Ramassis de notes - Tu ne peux fuir ton passé...

Publié le 14 octobre 2019 par Allezlesbleus

Match #7 - Ramassis de notes - Tu ne peux fuir ton passé...

La nombreuse équipe d'entraîneurs n'avait pas de solution face défis présentés par les Renards - Photo J. Hajjar.

Cuisante défaite des Carabins face au Vert & Or à Sherbrooke au compte de 23-15. Le Maitre du Monde nous avait avisés qu'il s'agissait d'un premier "vrai" match à l'étranger pour les Bleus, et de toute évidence, ils ne s'attendaient pas à tant d'opposition de la part du Renard.
Depuis le début de la saison, plusieurs victoires étaient attribuables à la défensive. Cette fois, la défensive, sans mal jouer, n'apportera pas de points ou de revirement profitable, mettant la pression sur la vulnérable attaque. Et, comme on l'a vu trop souvent depuis le début de la saison, cette dernière ne fut pas à la hauteur.
- Le quart-arrière #3 Dimitri Morand, hésitant, lança 2 interceptions, et aurait facilement pu être victime de deux ou trois autres si G. Ouellet avait patrouillé la tertiaire sherbrookoise.
- Les receveurs échappèrent plusieurs ballons. Un des receveurs échappa un total de 5 passes, un sommet que l'on a jamais vu depuis qu'on suit les Carabins.
- Une ligne offensive qui en arrache en première demie. Laissant la pression parvenir au quart ou étant coupable d'une coûteuse punition pour avoir retenu, lorsque ton équipe réussit le premier jeu.
- FINALEMENT, après 40 minutes de jeu, tirant de l'arrière 20 à 2 avec une attaque qui n'allait nulle part, coach Maciocia se résolut, pour la première fois de l'année, à sortir D. Morand du match... #slowclap... Bien que son remplaçant, #16 F. Paquette-Perrault ne cumula pas des statistiques hors du commun, avec l'aide de ses jambes, il ramènera le momentum du côté des Montréalais, généra 13 points et une fin de match enlevante.
- À peu près le seul point positif en attaque fut la performance du receveur #20 K. Kaya, qui terminera sa journée de travail avec 10 réceptions pour 121 verges. Avec l'absence du #13 p'tit Chabot (commo),  et une sous-utilisation de #29 Rythme FM, le manque de profondeur du coffre à outils fut exposé devant toute la RSEQ.

Du côté du Renard:
- Pour ajouter l'insulte à l'injure,  les 2 piliers de la ligne défensive des troupiers de coach Lecompte, S. Luneau-Piché (blessé) et M. Badra (suspendu) étaient manquant, de plus, lors de la 3e course des Verts, leur porteur de ballon partant (leur #2), S. Béland fut blessé et ne poursuivra pas la rencontre.
- Toute une performance du jeune A, Robichaud, il inspira les siens et mérite amplement cette victoire. Il va faire vivre de bons moments aux partisans des Verts lors des années universitaires à venir.
- Les Estriens, sortant d'un bye week, étaient beaucoup mieux préparés que les visiteurs, trompant ainsi la défensive qui ne savait pas à quoi s'attendre. On imagine aisément que les coaches renardiens, depuis l'histoire J,. Hogan, n'éprouvent aucune difficulté à faire des heures supplémentaires si c'est pour battre les Bleux.
- L'équipe la plus punie du RSEQ n'a écopé que de 5 pénalités pour 30 verges !!!

Un peu de positif en terminant
Le seul point positif  ? La dernière fois que les Carabins ont perdu à Sherbrooke, en 2015, ils terminèrent l'année avec la Dunsmore et poursuivront leur parcours, jusqu’à la Vanier à Québec...et où va être disputée la Vanier cette année?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines