Magazine Culture

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 16. Episode 4.

Publié le 19 octobre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Grey’s Anatomy // Saison 16. Episode 4. It’s Raining Men.


Cette semaine, un article de Meredith (enfin, ses idées modifiée à leur façon par les journalistes) va agiter le monde de nos personnages et créer par la même occasion des problèmes au Grey Sloan Memorial Hospital. Meredith devient donc une lanceuse d’alerte qui va rendre Bailey rouge de colère. On savait déjà avec l’épisode précédent que cet article ne pourrait pas créer des amis à Meredith. Sauf que l’article qu’elle voulait faire c’était parler du système médical américain qui est complètement brisé. Et les journalistes vont utiliser ses idées comme une liste d’éléments à charge contre le Grey Sloan Memorial Hospital.

Le pire dans cette histoire c’est que l’hôpital perd forcément des patients qui annulent leurs chirurgies, leurs rendez-vous et là Grey’s Anatomy continue de développer des intrigues particulièrement passionnante, même quand Meredith n’est plus chirurgienne. Je me demande combien de temps elle va rester sans emploi, mais à mes yeux, cela pourrait très bien durer une année que cela ne me dérangerait pas.

Par ailleurs, Grey’s Anatomy n’a pas oublié ses anciens personnages et notamment Cristina qui va dire à Meredith par SMS de laisser ses problèmes à Seattle derrière elle et de venir pratiquer en Suisse avec elle. Quand les producteurs parlaient du retour possible d’un personnage emblématique de la série cette année, je me demande si ce ne sera pas Cristina (même si Sandra Oh est déjà bien occupée avec Killing Eve).

Le face à face entre Meredith et Bailey est un joli moment qui me rappellent les débuts de Grey’s Anatomy. Les deux personnages sont des visages emblématiques de la série et maintenant que Bailey est redevenue la Bailey des défauts, je dois avouer que cela me fascine. Et Bailey prend cet article de façon très personnelle étant donné qu’elle a passé du temps à lui apprendre tout ce qu’elle sait aussi. Bailey va apprendre également qu’elle est en pré-ménopause. La série continue de faire évoluer ses personnages et après seize ans passé avec eux, il fallait bien aussi que l’on arrête l’horloge biologique de certaines femmes de la série. Le face à face avec DeLuca est un peu moins inspiré. Disons que les parties romancées de la vie de Meredith n’ont pas grand intérêt cette année tant le reste qui lui tourne autour est déjà passionnant. Alors que sa licence médicale est encore dans la balance, Meredith continue de faire des bêtises (comme abandonner ses heures d’intérêt général pour tenter de régler l’histoire de l’article).

Enfin, nous avons les patients de la semaine. Il y a un enjeu autour : sauver tout le monde au risque de se retrouver au bord du gouffre à cause de l’article. Sauf que ce n’est pas la partie la plus passionnante de cet épisode. Au final, Grey’s Anatomy délivre encore une fois ce qu’elle sait faire de bien de la meilleure des façons. J’ai hâte de voir la suite et les conséquences de toutes les intrigues qui sont en train de prendre réellement forme.

Note : 7.5/10. En bref, belle surprise.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte