Magazine France

Le 14 juillet, gande fête nationale

Publié le 20 octobre 2019 par Gauchiste

Tous les ans c'est pareil : grand défilé pour le 14 juillet. Défilé militaire, quand même. Le paquetage doit briller, il est important que l'armée rende hommage au peuple devant l'Arc de triomphe. L'armée ? Oui, pourquoi l'armée ? Pourquoi un monument aux morts ?

Alors que justement, Macron venait de faire l'éloge d'une armée européenne avec une France encore moins souveraine qu'avant. Car je rappelle qu'aujourd'hui, l'armée française est la première d'Europe, et qu'elle est d'ailleurs presque la seule(1). Il serait même question de perdre notre souveraineté sur les choix militaires. On en avait perdu un gros bout avec notre pleine adhésion à l'OTAN, qui nous oblige ainsi à combattre activement aux côtés de pays qui pourraient s'engager dans des conflits douteux (Israël, la Turquie, les États Unis...). Il serait maintenant question de ne plus décider du tout : hop ! On donne tous les pouvoir à l'Europe, celle qui décide pour les peuples, contre eux.

Lorsque j'étais petit, je pensais que le 14 juillet était la date de libération de la France pendant la 2nde guerre. Sans doute parce que j'étais nul en histoire et aussi parce que j'étais influencé par ces militaires défilant à la télévision. Je ne savais pas encore que les militaires n'avaient rien à faire dans la rue un 14 juillet devant le monument militaire suprême (2).

Le 14 juillet, c'est la fin d'un règne. Le 14 juillet, c'est quand l'État se transforme en « démocratie » (quoi qu'on pense de ce mot à cette époque) poussé par la force du peuple. L'armée n'était pas du côté du peuple. Et aujourd'hui encore il faut admettre une chose peu rassurante : Macron est le chef des armées, et il est carrément de l'autre côté. En fait, il est du côté de la guillotine.

Macron, celui-là même qui utilise l'armée contre nous, celui-là même qui invite Trump, le chef de la plus grosse armée du monde, celui-là même qui veut donner les clés de l'armée à l'Europe, celui-là même qui rejette la parole du peuple comme aucun autre avant lui : celui-là même qui envoie l'armée contre le peuple qui manifeste.

Le jour emblème de la souveraineté populaire, notre Président nous rappelle à quel point on a perdu le contrôle démocratique, avec un défilé où j'aurais aimé voir des gilets jaunes au lieu de paquetages militaires rutilants

Je pense qu'il ferait bien mieux de se cacher pour les prochains 14 juillet, car il ravive un souvenir révolutionnaire dont on pourrait bien le débiter.

____________________________________________________

(1) La France est la première armée d'Europe, suivie par Le Royaume Uni, l'Allemagne. Les autres sont loin derrière en terme de budget.

(2) L'Arc de Triomphe a été bâti sous Napoléon en mémoire des victoires militaires françaises, après la bataille d'Austerlitz. Il est devenu le souvenir de la première guerre mondiale avec l'inhumation du soldat inconnu.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gauchiste 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines