Magazine Autres sports

Demi-finales – À la recherche de l’attaque perdue.

Publié le 31 octobre 2019 par Allezlesbleus
Demi-finales – À la recherche de l’attaque perdue.
Les jeux sont faits! Rien ne va plus. C’est ce samedi que débuteront les séries dans la Q. La vraie saison comme le cliché le veut. Et pour une deuxième année d’affilée et une troisième fois en 4 ans, c’est les Colocs de la montagne, les Nonames de McGill qui seront les visiteurs au CEPSUM.
Mais contrairement aux années passées, les Carabins n’entrent pas dans les séries avec un vent favorable. Sans parler d’underdog, les contreperformances de l’équipe lors de leurs deux dernières sorties laissent songeur sur leur capacité à pouvoir passer à travers cette partie et d’avoir la chance d’aller soulever la coupe de Plywood dans l’antre du diable la semaine suivante.
La performance sous les standards habituels de la défensive des Carabins lors deux dernières parties a exposé encore plus les lacunes de l’unité offensive à faire avancer le ballon et son incapacité à capitaliser dans la redzone et ce, malgré le changement de quart-arrière.
En 8 parties cette année, les Carabins n’ont inscrit que 144 points. Soit la plus faible récolte depuis leur année de retour dans la LFUQ. Y’a pas à dire, l’arrivée de coach Antoine aura eu l’effet contraire de ce qu’on s’attendait, à moins que ça ne soit l’instabilité au sein de la OL, ou la faiblesse du recrutement offensif des 3 dernières années, ou l’ensemble de ces réponses.
Mais il reste que parmi tous les scénarios possibles pour les demi-finales, d’affronter les Hommes en rouge reste le meilleur match up possible pour les Carabins. Maintenant plus que jamais puisque c’est l’ancien porte-étendard de McGill qui est aux commandes de l’attaque.
C’est lors des deux affrontements contre McGill que les Carabins ont eu leurs meilleures performances de la saison, tant offensive que défensive.
Au Percival, le mighty Front 7 avait complément aliéné le jeu au sol des Rouges en le limitant à une simple verge de gain et avaient pourchassé le Red Dimitri qui ne finira finalement pas la partie. L’attaque aérienne avait découpé l’expérimentée tertiaire de McGill pendant que les joueurs de lignes brassaient allègrement A. Seinet-Spalding et ses coéquipiers.
Scénario semblable lors du dernier affrontement au CEPSUM ou le Red Dimitri avait été rabattu 7 fois derrières sa ligne de mêlée et limité l’attaque à un maigre 3 points. Sans être parfaite, l’attaque aérienne avait tout de même généré 227v de gain.
Le fait que le système défensif des deux équipes se ressemble autant et qu’une bonne partie de l’État-major des Rouges soit des anciens Bleus, est peut-être une piste de solution pour comprendre pourquoi les Carabins semblent avoir autant le numéro des hommes de coach Hilaire. La dernière fois que ces derniers ont réussi à marquer un touché contre les Carabins, ça remonte au 26 octobre 2017.
Les Carabins se doivent de profiter de leur supériorité naturelle face à McGill pour reprendre la confiance qu’ils ont perdue au cours de la deuxième moitié de la saison. Le front7 doit profiter de la porosité de la jeune ligne offensive de McGill pour retrouver l’étincelle qui les rendaient si dangereux en 1er moitié de saison. Ils doivent tout faire pour forcer le Red Dimitri à lancer du côté de #24 MA Dequoy pour qu’il puisse, pour une dernière fois peut-être, devant son public, gambader jusque dans la zone des buts avec le ballon adverse.
À l’attaque, le comité de coordonnateurs offensif doit profiter de la visite de McGill pour développer des jeux qui mettront en valeur les qualités athlétiques de son nouveau QA. C’est insensé que l’on ne puisse pas utiliser la force du bras de #16 FPP pour étirer les défensives. Même si l’on a tous des doutes sur la capacité des receveurs d’attraper les ballons loin dans le trafic de la tertiaire, les Carabins doivent justement mettre un doute dans la tête de l’équipe défensive de McGill ainsi que de ceux qui regarderont les bandes vidéos par la suite..
Malgré le soleil, la température s’annonce frisquette ce samedi sur la montagne. Le Comité devra rapidement trouver une solution pour neutraliser le dangereux Seinet-Spalding et permettre au jeu au sol de s’installer tôt dans la partie. S’ils veulent poursuivre en novembre, l’attaque au sol doit retrouver son mordant. Cela permettra de réduire le stress sur FPP mais surtout de limiter les risques de passes incomplètes pour cause de ballon trop dur ou autres excuses du genre.
Plus de 12 joueurs en seront à leur dernier tour de piste au CEPSUM samedi, habillez-vous chaudement et venez les saluer une dernière fois à la maison.
Demi-finales – À la recherche de l’attaque perdue. Gros samedi en prévision pour les Montagnards. Pour contrer la fraicheur de la température, des bols de chili bien chauds seront offerts contre contribution volontaire lors du dernier Tailgate St-Houblon des Montagnards présenté par Services Pelletier Gosselin. Arrivez tôt, car les quantités seront limitées.
 De plus, c’est ce samedi, juste avant le début de la partie, que seront remises les Bourses des Montagnards 2019 à deux joueurs des Carabins. Pierre angulaire de la mission de l’Association, la remise de ces bourses n’aurait été possible sans la générosité des membres ainsi que de l’ensemble des contributions volontaires recueillies lors des différents tailgates tout au long de la saison. Les Montagnards vous remercie.
- MdM-

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Allezlesbleus 3540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines