Magazine Culture

Critiques Séries : Emergence. Saison 1. Episode 6.

Publié le 08 novembre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Emergence // Saison 1. Episode 6. Mile Marker 14.


« You have superpower »
Piper a des pouvoirs oui, mais ils ont été créé par la technologie. Si les mystères qui entourent toujours les pouvoirs de Piper sont flous pour le moment, la série a déjà répondu a pas mal de questions. Cet épisode par ailleurs conclut une partie de l’histoire. Je dirais que la série conclut donc son premier chapitre de l’histoire afin de se concentrer à nouveau sur un autre.

Disons que le conflit avec Kindred qu’il y a eu ces derniers temps ne pouvait pas durer, surtout que lors de ses premiers épisodes Emergence avait démontré qu’elle aimait quand les choses vont vite. Il ne peut pas vraiment être exploité de façon durable dans la série, surtout avec ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. « Mile Marker 14 » fait donc un choix intelligent en éliminant de la série Kindred (du moins pour un ou deux épisodes). Il restera forcément le grand méchant loup de la saison (voire de la série) mais en laissant le personnage de côté, je dois avouer que cela a fait du bien à Emergence (surtout que sa présence ici est bien moins importante). Surtout que cela permet de se concentrer sur les autres personnages et donc d’autres intrigues. Maintenant qu’il va en prison, Kindred risque bien de rester là bas quelques temps (à moins que la série décide de l’évader rapidement).

Emergence a été vraiment intelligente cette année dans sa façon de faire évoluer l’intrigue avec de petits éléments qui nous embarquent vers la suite de la série. La série n’oublie pas non plus les implications émotionnelles qui animent les personnages et c’est développé encore une fois ici de façon intéressante. Souvent, ce que les séries de genre ont énormément de mal à faire c’est d’oublier que certaines personnes dans la série savent ou ne savent pas certaines choses. Mais dans cette série, ils ont réussi à faire l’inverse et à justement utiliser ce que chacun sait ou non pour le bien de l’histoire. Le fait que Jo ait caché au reste de la famille les pouvoirs de Jo et le fait qu’elle soit une intelligence artificielle est intéressant et quand ce genre de choses sort au grand chose, cela aurait pu être un raté mais c’est tout l’inverse. Il faut dire que Emergence est grandement aidé par ses personnages et la façon dont ceux-ci sont écrits.

Note : 6.5/10. En bref, Emergence continue de développer son univers autour de ses personnages et c’est réussi.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte