Magazine Culture

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 6. Episode 7.

Publié le 08 novembre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

How to Get Away with Murder // Saison 6. Episode 7. I’m the Murderer.


Bon, How to Get Away with Murder il faut que l’on parle. Comment est-ce possible de faire de bons épisodes et d’enchaîner ici avec un Flamby mal démoulé ? La série décidait pourtant d’utiliser un élément différent pour son cas de la semaine (et accessoirement le groupe). Sauf que l’affaire de la semaine est bordélique (et je pèse mes mots). On a l’impression que la série passe d’une scène à l’autre en se renvoyant une balle qui ne fait au final aucun effet. C’est dommage car il y avait un sujet de départ intéressant et ils tombent encore une fois sur leurs problèmes récurrents. Quand on ne touche pas aux personnages, How to Get Away with Murder peut réussir ou rater complètement ses aventures. C’est malheureusement raté pour « I’m the Murderer ». En passant de problèmes en problèmes, sans donner de vraie conclusion intelligente et intelligible, la série s’égare et m’a complètement égarée en cours de route ici.

Le professeur David est une astuce narrative sortie du chapeau des scénaristes qui aurait pu aider au développement intelligent de l’histoire mais qui n’apporte rien. Le problème c’est que cet épisode de How to Get Away with Murder passe trop de temps sur son affaire de la semaine, créant un problème d’équilibre dans l’épisode et de ce fait, celui-ci ne trouve jamais le ton justice. En jouant à la balançoire, il ne fallait pas s’attendre à une grande réussite. Surtout quand l’épisode précédent se concentrait sur les personnages de la série et parvenait à créer quelque chose de véritablement passionnant autour. Là c’est How to Get Away with Murder quand elle est fainéante et qu’elle n’a aucune idée de ce qu’elle veut raconter au final.

Pourtant, les scénaristes tentent d’inclure les personnages dans le processus afin d’offrir des parallèles et de poser des questions. Sauf que… rien ne fonctionne non plus car le temps passé sur les personnages n’est pas suffisant. Sans parler de certaines intrigues ridicules qui alourdissent la série sans lui permettre de sortir de ses problèmes : Xavier et le gouvernement notamment. En laissant les personnages statiques au milieu d’une mélasse pas vraiment digeste, How to Get Away with Murder perd une nouvelle fois son procès avec le téléspectateur et fort heureusement que c’est la dernière saison car ce genre d’épisodes peut vraiment donner envie de s’en aller.

Note : 2/10. En bref, un raté total.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte