Magazine Bons plans

Wagner et Weber par le Dr Pascal Bouteldja / César Franck wagnérien ou pas ? par Jean-Paul Bettendorff

Publié le 13 novembre 2019 par Luc-Henri Roger @munichandco
Wagner et Weber par le Dr Pascal Bouteldja /  César Franck wagnérien ou pas ? par Jean-Paul Bettendorff
Le numéro d'octobre 2019 de La Revue du Cercle belge francophone Richard Wagner comporte deux articles de premier intérêt : Wagner et Weber par le Dr Pascal Bouteldja, le dynamique Président du Cercle Richard Wagner-Lyon et César Franck wagnérien ou pas ? par le critique musical Jean-Paul Bettendorff. Voici la présentation que donnent les auteurs de leurs articles :
Wagner et Carl Maria von Weber
« Je crois à Dieu, à Mozart et à Beethoven ainsi qu’à leurs disciples et à leurs apôtres 2 ». A la Trinité de sa nouvelle, Un musicien étranger à Paris, Wagner aurait pu ajouter Carl Maria von Weber ! Ce qu’il fit quelques années plus tard dans sa Lettre sur la musique en racontant ses souvenirs de jeunesse : « La mort de Beethoven suivit de près celle de Weber : ce fut la première fois que j’entendis parler de lui, et c’est alors que je fis connaissance avec sa musique, attiré, si je puis le dire, par la nouvelle de sa mort. Ces impressions sérieuses développaient en moi une inclination de plus en plus énergique pour la musique ».
Car ce sont bien Weber et Beethoven qui lui ont révélé sa vocation musicale. Mais si le maître de Bonn fut, sans nul doute, vénéré comme la plus imposante figure musicale de Wagner, Weber, repéré bien sûr comme le vrai pionnier du romantisme musical allemand, représenta avant tout l’impression la plus marquante de son enfance, comme il le confia par deux fois à Cosima, d’abord le 9 mars 1878 : « Je me sens avec lui une telle parenté ; cela vient peut-être de ce que sa musique accompagna toujours mon enfance », puis quelques mois après : « Weber a été mon porte-bonheur. »
Pascal BOUTELDJA
César Franck wagnérien ou pas ?
Il n’existe guère d’autre compositeur, - au sujet duquel ont été tressés autant de mythes – souvent douteux, voire tendancieux – qu’autour de la personnalité de César Franck.Bien que jalonnant toute son existence, les compositions pour la Reine des instruments - d’un des plus grands compositeurs d’orgue après Jean-Sebastien Bach, - ne sont pas connues du grand public. En revanche, c’est de ses oeuvres symphoniques et de musique de chambre, - tout en n’étant surgies qu’au cours de la toute dernière décade de sa vie – que date sa célébrité.
Jean-Paul BETTENDORFF
Pour commander la revue
Pour commander la revue (9,50 € + frais de port) envoyez un mail au secrétaire de La Revue du Cercle belge francophone Richard Wagner , Marcel Geerts – couriel : cerclewagner@gmail.com – Mobile +32 (0)479 325 720
Un numéro à ne pas manquer !
Source des textes : La Revue du Cercle belge francophone Richard Wagner 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luc-Henri Roger 35935 partages Voir son profil
Voir son blog