Magazine Finances

La pauvreté en France s'aggrave !

Publié le 13 novembre 2019 par Raphael57
La pauvreté en France s'aggrave !

À la suite de ma conférence donnée à l'UPT de Forbach sur le trop-plein d'inégalités ressenties par les Français (revenus, retraites, impôts, pouvoir d'achat, patrimoines, etc.), il m'a semblé utile d'évoquer sur mon blog les dernières estimations de l'INSEE concernant l'évolution des inégalités et de la pauvreté en France.

Certes, il faut en principe attendre le mois de septembre 2020 pour connaître le taux de pauvreté et les principaux indicateurs d’inégalités de niveau de vie relatifs à l’année 2018. Mais à la faveur d'une microsimulation basée sur un échantillon représentatif de ménages de l'année 2018 et les dernières données disponibles (démographie, économie, législation...), l'INSEE est en mesure de fournir dès l’automne 2019 des indicateurs avancés sur l’année 2018. Et le moins que l'on puisse dire est que globalement la situation empire...

Évolution de l'indicateur de Gini en France

Au sein de chaque pays, les inégalités de revenus peuvent être appréhendées par l'indicateur de Gini, qui compare l’état de la répartition des revenus à une situation théorique d’égalité parfaite. Ainsi, plus il est proche de zéro, plus on s’approche de l’égalité ; plus il est proche de un, plus on s'approche d'une situation où un seul individu reçoit tous les revenus. Selon les estimations de l'INSEE, l’indice de Gini aurait augmenté en 2018 de 0,005, pour s’établir à 0,294, ce qui constitue la plus forte hausse depuis 2010, bien que le niveau de 2018 resterait tout de même en dessous du pic atteint en 2011 :

La pauvreté en France s'aggrave !

[ Source : INSEE Analyses n°49 ]

Évolution du rapport entre les niveaux de vie

Un autre indicateur pertinent est le rapport entre la masse des revenus détenue par les 20 % d’individus les plus riches et celle détenue par les 20 % des personnes les plus pauvres. Jamais avares de langage abscons, les économistes appellent ce rapport le ratio (100-S80)/S20. Après une quasi-stabilité depuis 2013, celui-ci augmenterait en 2018 de 0,1 point, pour s’établir à 4,4 :

La pauvreté en France s'aggrave !

[ Source : INSEE Analyses n°49 ]

Évolution du rapport interdécile

Un dernier indicateur étudié est le rapport interdécile D9/D1, qui est le ratio entre le niveau de vie au-dessus duquel se situent les 10 % les plus riches et celui au-dessous duquel se situent les 10 % les plus pauvres. Celui-ci resterait stable en 2018 à 3,5 :

La pauvreté en France s'aggrave !

[ Source : INSEE Analyses n°49 ]

Évolution de la pauvreté en France

Venons-en à présent à la pauvreté, qui est un phénomène multidimensionnel comme le montre cette infographie du Monde :

La pauvreté en France s'aggrave !

[ Source : Le Monde ]

Dans ses estimations, l'INSEE s'est intéressée au seul taux de pauvreté monétaire, qui correspond à la proportion de personnes dont le niveau de vie est inférieur à 1 026 euros par mois pour une personne seule en 2018 (60 % du revenu médian, qui s'élève à 1 710 euros nets par mois en 2018). Selon l'INSEE, ce taux de pauvreté aurait augmenté de de 0,6 point, pour s’établir à 14,7 % de la population, soit 9,3 millions de personnes !

La pauvreté en France s'aggrave !

[ Source : INSEE Analyses n°49 ]

L'INSEE précise cependant : "ces estimations tiennent compte de la baisse des allocations logement dans le parc HLM en 2018, mais pas de la réduction de loyer de solidarité destinée à la compenser, qui n’entre pas, par définition, dans la mesure des niveaux de vie". Autrement dit, le taux de pauvreté monétaire ne doit pas être vu comme un indicateur de pouvoir d’achat qui tiendrait compte des revenus et des dépenses. Mais cela rappelle tout de même le coup de folie (humain et politique) d'Emmanuel Macron, lorsqu'il a décidé de baisser ces aides, démontrant par là même son incapacité à s'intéresser et à comprendre la vie du petit peuple :

Mais même sans prendre en compte cette baisse des allocations logement, le taux de pauvreté monétaire augmenterait de 0,2 point en 2018, pour s’établir à 14,3 % de la population, soit 9,1 millions de personnes ! Pour un pays où les revenus du capital permettent (trop) souvent de s'enrichir sans peine, la pauvreté en devient encore plus intolérable !

La pauvreté en France s'aggrave !

La France en macronie adore encenser les premiers de cordées, au détriment de tous ceux qui aspirent seulement à vivre une vie simple à partir des fruits de leur travail. Dès lors, inégalités et pauvreté ne constituent plus une priorité de la politique économique ; pire, elles en sont la conséquence (instauration d'une flat tax, suppression de l'ISF, etc.) !

Derrière les beaux discours qui font des très hautes rémunérations la contrepartie du seul talent, se cache une vérité contenue dans le long monologue du Mariage de Figaro (1784) : "Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, for­tune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu’avez­-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus…"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raphael57 947 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine