Magazine Culture

Critiques Séries : Castle Rock. Saison 2. Episode 6.

Publié le 14 novembre 2019 par Delromainzika @cabreakingnews

Castle Rock // Saison 2. Episode 6. The Mother.


Il était temps que les histoires des personnages commencent enfin à se recouper dans Castle Rock. Bien qu’il n’y ait rien d’exceptionnel, « The Mother » suit malgré tout un chemin efficace dans la continuité de la saison. Mais cet épisode permet aussi d’améliorer les choses après deux épisodes assez médiocres. Le but de cet épisode est donc clairement de se concentrer sur les éléments les plus intéressants et intenses de la saison, ce qui est sur bien des points rassurants.

La saison a passé son temps à mettre ses personnages loin de leurs responsabilités, tout en jouant sur leur culpabilité. Le but est donc clairement de faire de ces personnages des gens attachants malgré toutes les erreurs qu’ils ont pu commettre chacun de leurs cotés. C’est une façon sympathique de rappeler la thématique de la saison. En jouant donc ici encore plus sur la culpabilité des personnages, Castle Rock trouve un sens différent à ce qu’elle nous raconte et surtout permet d’équilibrer les personnages et les histoires. A la fin, Rita est tuée par sa propre arme alors qu’elle tombe de ses mains. Le coup de feu n’est ni le choix de quelqu’un, ni la faute de quelqu’un, mais le résultat malheureux des circonstances qu’ils ont tous créé ensemble.

Annie finit l’épisode en levant ses mains ensanglantées face à la police criant « I did It » mais une fois de plus, même si c’est l’impression que quelqu’un fait face à ses responsabilités, ce n’est pas totalement le cas non plus. On retrouve aussi dans cet épisode ce que j’ai aimé dans le premier épisode de la saison. Cette atmosphère que la série a tenté de créer (et qui s’est peu à peu échappé ces derniers épisodes) trouve donc ici un nouveau terrain intéressant. Mais tout cela reste aussi extrêmement fidèle à l’univers et l’ambiance du monde de Stephen King, ce qui est rassurant.

Si parfois j’ai l’impression que Castle Rock va encore tout casser et partir en sucette, elle trouve cette semaine une façon de faire qui me plaît et change un peu des problèmes des deux épisodes précédents. En ramenant les personnages à ce qu’ils sont, et surtout face aux problèmes de culpabilité auxquels ils font face alors Castle Rock trouve enfin quelque chose de bien à dire qui a du potentiel. Et Lizzy Caplan reste une force de la nature qui porte la série vers le haut.

Note : 5.5/10. En bref, un peu plus d’équilibre cette semaine dans la série ne fait pas de mal.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte