Magazine Journal intime

Les cascades de Sekumpul avec Gede Rajendra et Erwin Kurniawan

Par Balisolo @balisolo

Erwin nous a emmenées chez son ami dans la forêt de Sekumpul chez qui, hors saison, il aime se ressourcer. Ici, pas de réseau mais un bel espace familial, une cuisine traditionnelle, une grande tablée, la chambre de la famille et trois chambres d'hôtes pour accueillir les marcheurs, dont une toujours en chantier. Pour déconnecter, je n'ai pas trouver mieux.

Nous sommes arrivées la nuit (19h30, il fait déjà nuit noire à cette heure-ci) et avons été accueillies par la famille de Gede Rajendra tout en bonne humeur, ça fait plaisir. Niluh et Gede se sont mis en cuisine et nous ont préparé un véritable festin en moins de deux : poulet frit, riz, nouilles, bonne sauce (pas piquante, c'est rare) puis mangues, pastèques et fraises que nous avions acheté sur la route à Bedugul. Après cela, bananes caramélisées ! Et croyez-vous que cela suffise ? Figurez-vous que Komang fêtait ses 8 ans et qu'elle avait attendu Erwin, son oncle de cœur, pour souffler ses bougies et manger un gros gâteau au chocolat plein de crème ! Un festin je vous dis.

22h34 : c'est l'heure d'aller au lit. Petite douche et dodo. Notre chambre est sommaire et propre : un lit king size, une salle de bain à l'italienne avec une grande fenêtre donnant sur la forêt (je vous montre dans la vidéo en fin d'article). Pas de moustique ici. C'est parfait.

6h13 : musique d'ambiance..., c'est l'heure de se réveiller pour toute la forêt ! Le voisin remplace les coqs et nous offre sa " meilleure " playlist à fond les enceintes de bon matin. Erwin m'avait prévenue... C'est un voisin un peu foufou à qui l'on ne peut dire grand-chose. L'avantage c'est qu'on se met rapidos à l'heure balinaise ! 6h ici, c'est notre 8h parisien.

Je découvre ce bel endroit de jour, le soleil face à la chambre, les animaux qui se lèvent, les chiots et chatons qui déambulent, il fait bon vivre ici.

Erwin se repose toujours et à sept heures, tout sourire, c'est Christian, guide Balisolo, qui nous fait la surprise de débarquer pour nous faire un coucou et nous annoncer qu'il passera la journée avec nous. Qu'on est gâtées ! Je l'aime cette team Balisolo ! Gede et Niluh s'affairent déjà en cuisine et nous préparent le festin du matin. Les enfants sont à l'école. Un petit déjeuner si tôt et si joyeux avec autant d'amis qu'on aime en même temps (on aime Niluh et Gede à la minute où on les rencontre), je crois que c'était une première pour moi, j'en veux encore !

Nous avions prévu de partir à 9 heures pour une balade de deux heures. Finalement, nous sommes partis à l'heure mais rentrés à 13 heures, une bébé endormie entre le chauffeur d'ojek (taxi-scooter) et moi toute dégoulinante de sueur mais c'était génial !

Sekumpul appartient à la vallée de Grombong qui elle-même se situe dans le banjar de Sekumpul, dans le village de Sekumpul (aussi), district (kecamatan) de Sawan, région de Buleleng à Bali. Quand on parle des cascades de Sekumpul, on entend 3 cascades :

  • La grande de Sekumpul
  • La cachée de Sekumpul
  • Les 3 cascades de Fiji
Les cascades de Sekumpul avec Gede Rajendra et Erwin Kurniawan

Infos pratiques, condition physique et équipement

L'entrée aux cascades coûte 50 000 IDR par personne, on vous donne un bracelet de papier en échange.

Ce trek ne convient qu'aux personnes en bonne condition physique car les escaliers, quand il y en a, sont très hauts et difficiles, les pierres parfois glissantes. Il y a beaucoup de marche et ce n'est pas évident, surtout avec un bébé dans les bras. On sent l'entraînement, l'assurance et la force de Gede Rajendra tout au long du trek avec lui. Il a pu prendre le relais de nombreuses fois, porter Cahaya dans les montées les plus rudes, même lorsqu'elle était endormie. Cet homme est impressionnant.

Pour cette balade, prenez de bonnes chaussures de marche d'été qui ne glissent pas et peuvent prendre l'eau. Prenez de la qualité ! Je n'étais pas du tout équipe, Gede m'en a prêtées des tops ! N'oubliez pas votre maillot de bain et une bouteille d'eau.

C'est parti !

Gede Rajendra habite au plus près des cascades, je doute vraiment qu'on puisse se rapprocher davantage. Depuis chez lui, il fau compter 30 minutes de marche intense, non pas que ce soit loin mais le chemin est assez difficile, il y a aussi beaucoup d'escaliers. Attention, sur la route à un moment donné, un panneau vous indique les cascades (voir photo de Christian plus haut), c'est un " piege " pour aller dans un resto local, n'y allez pas (sauf si vous avez faim) 😀

Nous avons commencé par aller aux cascades Fiji. C'était superbe. On peut se baigner tout autour, se reposer, être tranquille, il y avait quasiment personne. J'avais amené les flotteurs et Cahaya s'en est donné à cœur joie bien que l'eau fut glacée. Les tontons Erwin et Christian ont été formidables avec nous.

Après un long moment à Fiji, nous avons fait une pause à mi-chemin des grandes cascades de Sekumpul. Ici, nous avons été accueillis avec un fruit de la passion bien sucré, des petites bananes et un thé requinquant trop bon ! Les tontons ont cueillis des " kersen ", la cerise chinoise, pour Cahaya, toutes petites boules rouges qui n'ont gout que de sucre. Elle s'est régalée !

Il n'y a que 5 minutes de marche jusqu'aux autres cascades. Je dois vous avouer que, si elles sont très impressionnantes, elles déçoivent un peu par leur fréquentations : toutes les touristes ici avaient sorties leurs plus beaux maillots de bain pour faire leur photo de star sous la cascade et il fallait attendre son tour pour accéder au bassin. Un peu dommage.

Erwin nous a quitté pour aller voir la " hidden Sekumpul Waterfall " tout seul car j'étais vraiment trop crevée et la perspective de devoir remonter toute la montagne avec un bébé épuisé a eu raison de moi, j'ai préféré garder mon énergie. Courageux qu'il est, il a fait quelques photos pour nous 🙂

La montée du retour est redoutable... un angle à 70° au moins, ça monte, ça monte, ça monte... parfois en pierre, parfois en escaliers. C'est dur et il faut prendre son temps, vraiment. Cahaya s'est endormie dès le debut de la montée... Dès que nous avons rencontré un ojek, je n'ai pas hésité à lui demander de nous ramener, c'était trop intense pour la médiocre sportive que je suis et hors de question d'imposer Cahaya a Gede qui ne l'a pas quittée. Le ojek nous a ramené rapidement, nous étions bien accrochées à son ventre. Que les scooters sont puissants ici !

Arrivées les premières chez Gede, nous avons sauté dans la douche... la meilleure de tout le séjour. Les tontons sont arrivés et nous nous sommes détendus toute la journée.

Le repas du midi fut un festin encore plus grandiose que celui de la veille au soir ! Au menu :

  • Tofu et tempe (soja, la viande des végétariens) caramélisés et accompagnés de sauce tomate ;
  • Sambal (pour les indonésiens de la bande). Chaque famille le prépare à sa façon et ici c'est avec des échalotes, du sel, du piment pili-pili, le tout revenu dans l'huile de coco ;
  • Poulet à la citronnelle ;
  • Bergedel jagung : de délicieux beignets de maïs ;
  • Urab : haricots kilomètres, soja, noix de coco râpée, ail, gingembre, piment, sel, curcuma, le tout revenu dans l'huile de coco ;
  • Soupe de pommes de terre, carotte, chou chinois, poulet, lait de coco, curry et bouillon.

Niluh est un cordon bleu, une perle, une très grande cuisinière !

Nous avons décollé de chez Gede vers 17h, l'âme en joie, l'esprit reposée, l'humeur joyeuse. Ce soir, Cahaya et moi dormirons chez mon frère de coeur, Rico, à Munduk et y resterons quelques jours pour se ressourcer et profiter de notre chance d'être simplement ensemble.

Voici les coordonnées de Gede Rajendra si vous souhaitez organiser votre escapade à Sekumpul tous seuls (mais je vous conseille quand même un guide francophone pour encore plus de richesse, de compréhension et de partage) :

  • WhastApp : +62 81 237 950 786 (le second numéro sur la carte est celui de Niluh)
  • Son Facebook

Les cascades de Sekumpul avec Gede Rajendra et Erwin Kurniawan

Incluez cette activité impérativement dans votre planning de voyage, vous en reviendrez avec beaucoup de satisfaction et un dépaysement total !

Les cascades de Sekumpul avec Gede Rajendra et Erwin KurniawanUn immense merci à mon Erwin pour ces deux merveilleuses journées passées ensemble. Son côté fonceur et tête de file nous a fait sortir de notre zone de confort tout en se sentant en sécurité. Erwin est toujours partant, toujours prudent, toujours drôle et amusé par la vie. C'est un accompagnateur hors pair, une compagnie riche et enrichissante, un tempérament fort et génial. Il fait partie de la team depuis longtemps maintenant et pour rien au monde je ne voudrais qu'il en sorte.

A bientôt pour la prochaine aventure, Jenni

Et la vidéo pour conclure tout ça...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Balisolo 9393 partages Voir son profil
Voir son blog