Magazine France

FRONTIERES et UNION EURPOPEENNE.

Publié le 01 décembre 2019 par Libracteurs
FRONTIERES et UNION EURPOPEENNE.
Parler de frontières, à propos de l'Union européenne est en soiun problème  L'Union européenne n'estpasun état, c'est une entitéjuridique ambigue, elle dispose d'une certaine souveraineté dans certains domaines et pas dans d'autres. Qui dit souveraineté dit mise en œuvre de politiques dans un certain territoire, le territoire étant par définition limité. l’UEn'est pas un état ,le projet européen est un projet "afrontalier" car nulle part les textes européens ne disent où doit s'arrêter l'Union européenne, donc on ne sait pas jusqu'où l'élargissement peut aller.  l'Union européenneest elle unterritoire ?.«  c'est une combinaison de politiques,un agencement de politiques, plus ou moins communes, communautaires, intégrées,supranationales ou pas, avec une dose plus ou moins grande d'inter-gouvernementalisme. »  Etles politiques portées, mises en œuvre par l'Union européenne ne sont pas déployées dans des espaces superposables,il en découledes frontières difficiles à détermineretun flou artistique Quid de L'Union européenneet son voisinage L'Union européennedoitentretenir des relations fortes avec les pays de son voisinagecarce qui s'y  passe  impacteson territoire ;elle n’est pasune entité isolée .Elle recherche unenvironnement régional, prédictible et sécurisant  Quelterritoire européen ?  Unecommunauté européenne dépourvue de frontières claires,impliqueune réalité européenne très difficile pour les européenseuxmêmes de s'approprier, Pourque les citoyens européens s'approprient la réalité communautaire européenne comme une ère de légitimité politique,il ne faudrait pas unterritoire communautaire lui-même très flou etinstable. la réussite du projet européen passe par son appropriation par les citoyens et si le projet européen lui-même n'est pas mieux défini ,sur un plan territorial associé à l'idée de souveraineté et d'exercice d'un certain nombre de prérogatives politiques,l’avenir restera incertain La Suisse et la Norvège devraient en être et sur le plan territorialla question des pays des Balkansest fondamentale, car tous les Balkans sont partie intégrante de l'Europe. Ils tiennent une place fondamentale pour la sécurité , ont leur place dans notre histoire et  sont une composante de notre avenir commun Comment imaginer que le Monténégro, la Serbie, la Bosnie Herzégovine, la Macédoine du Nord , le Kosovo et l’Albanie n’y soient pas alors que la Croatie, la Roumanie, la Bulgarie leurs voisins immédiats en soient ?
Voilà pourquoi "Le mouvement Paneuropéen" est à leurs cotés et les soutient dans leurs démarches
Eric CAMPION,  LIBR'ACTEURS mouvement PANEUROPEEN.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Libracteurs 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte