Magazine Santé

SANTÉ CARDIAQUE : Pourquoi il faut se brosser les dents 3 fois par jour

Publié le 06 décembre 2019 par Santelog @santelog
Le brossage des dents, et si possible 3 fois par jour, pourrait prévenir la fibrillation auriculaire et l'insuffisance cardiaque congestive

Le brossage des dents est une mesure d’hygiène de base, mais si c’était encore bien plus que cela ? Alors que de nombreuses recherches ont déjà suggéré un lien entre l’hygiène bucco-dentaire -ou a contrario la parodontite– et la santé cardiovasculaire, cette étude de la Ewha Womans University (Séoul), suggère que le brossage des dents, et si possible 3 fois par jour, pourrait prévenir la fibrillation auriculaire et l'insuffisance cardiaque congestive. Un appel à une véritable recommandation en Santé publique, documenté dans l’European Journal of Preventive Cardiology qui met à nouveau en exergue, le rôle de l'inflammation, y compris de source buccale, dans l'apparition de maladies cardiovasculaires.

Cette étude d’association confirme en effet la forte corrélation entre le brossage des dents et un risque réduit de fibrillation auriculaire et d'insuffisance cardiaque. Le mécanisme sous-jacent a déjà été évoqué par de précédentes recherches : une mauvaise hygiène buccodentaire entraîne la présence de bactéries dans le sang, induisant une inflammation systémique. L'inflammation est une cause démontrée de fibrillation auriculaire (FA) et d'insuffisance cardiaque (capacité insuffisante du cœur à pomper du sang ou à se remplir de sang).

Mauvaise hygiène buccodentaire et insuffisance cardiaque, entre les 2 il y a l’inflammation

Il s’agit d’une large étude de cohorte rassemblant 161.286 participants du système d'assurance maladie coréen, âgés de 40 à 79 ans, sans antécédents de FA ni d'insuffisance cardiaque. Les participants ont subi un examen médical de routine entre 2003 et 2004. Des données de taille, poids, d’antécédents de maladies, de mode de vie, d'hygiène buccale et différents marqueurs biologiques ont été recueillis. Au cours d'une durée de suivi de plus de 10 ans,  

  • 4.911 (3,0%) participants ont développé une FA,
  • 7.971 (4,9%) participants ont développé une insuffisance cardiaque.
  • Se brosser les dents au moins 3 fois par jour est associé à un risque de FA réduit de 10% et à un risque d'insuffisance cardiaque réduit de 12% au cours du suivi ;
  • cette réduction du risque persiste, même après prise en compte de l'âge, du sexe, du statut socio-économique, de la pratique de l'exercice, de la consommation d'alcool, de l'indice de masse corporelle (IMC) et des comorbidités préexistantes-telles que l'hypertension.

Explication : les auteurs font l’hypothèse qu’un brossage dentaire fréquent permet de réduire le biofilm sous-gingival (bactéries vivant dans la poche entre les dents et les gencives), ce qui réduit le risque de passage de telles bactéries dans le sang. Certes, il s’agit d’une étude observationnelle qui ne démontre pas le lien de cause à effet. Cependant l’importance de l’échantillon et de la durée de suivi permet d’estimer une corrélation très probable entre hygiène buccodentaire et santé cardiaque. De plus ces résultats sont en ligne avec ceux de précédentes recherches.

Bientôt peut-être, des messages en Santé publique recommanderont le brossage des dents comme une mesure de prévention des troubles cardiaques ?

Source: European Journal of Preventive Cardiology December 1, 2019 DOI : 10.1177/2047487319886018 Improved oral hygiene care is associated with decreased risk of occurrence for atrial fibrillation and heart failure: A nationwide population-based cohort study

Lire aussi : PARODONTITE et perte de dents : Un marqueur systémique plus que buccodentaire, pourquoi ?

Équipe de rédaction Santélog Déc 6, 2019Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine