Magazine Journal intime

Journapalm 119

Par Gui10sto
Journapalm 119Un jour on ne la retrouvera plus. Il ne servira à rien de retourner la vaste maison victorienne à colombages. On la perdra quelque part dans cet enchevêtrement borgésien qu’est devenue la grande bibliothèque installée dans le grenier. Notre mémoire à tous sera là, évadée entre deux ouvrages d’un rayon, à une hauteur respectable du sol, si près du ciel qu'il s’écrira fiel, parmi les F de l’outre Atlantique, entre Faulkner et Fante. Nous la considérerons alors comme définitivement perdue et nous nous sentirons enfin heureux. 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gui10sto 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte