Magazine Cinéma

[Critique] Marriage Story

Par Wolvy128 @Wolvy128

[Critique] Marriage Story

[Critique] Marriage Story
Disponible sur Netflix depuis le 6 décembre dernier, Marriage Story raconte le divorce exténuant de Charlie, un metteur en scène interprété par Adam Driver, et Nicole, sa femme comédienne jouée par Scarlett Johansson. Réalisé par Noah Baumbach, le film séduit, bien sûr, par la performance magistrale des deux acteurs, mais aussi et surtout par la justesse incroyable de son traitement.

Maintes fois exploité au cinéma, le thème du divorce – ou plus généralement de la rupture amoureuse – trouve dans le long-métrage de Noah Baumbach un écho d’une authenticité extraordinaire. Savant mélange de drame et de comédie, le film évoque en effet les pérégrinations sentimentales et juridiques du couple avec une justesse qui force le respect. Non seulement le scénario se prémunit de tout parti pris en accordant aux deux protagonistes un temps de développement pratiquement identique (il faut à ce titre souligner l’intelligence de l’introduction), mais il parvient aussi à proposer une réflexion extrêmement dense autour de la procédure même de divorce, et surtout de ce qu’elle peut engendrer chez des personnes visiblement aimantes et compréhensibles. On suit ainsi les rouages d’un système absurde qui tend à tout déshumaniser, éloignant constamment, par des artifices et autres intermédiaires, les principaux concernés d’une véritable résolution. Jusqu’à cette explosion cathartique bouleversante, qui s’impose certainement comme la plus belle scène du film. Une scène qui, par la justesse de ses dialogues, la force de son propos et la variété de ses sentiments, exprime à elle seule toutes les qualités scénaristiques de l’œuvre.

[Critique] Marriage Story
Aussi brillantes soient-elles, ces qualités scénaristiques ne seraient toutefois pas grand-chose sans les interprétations phénoménales de Scarlett Johansson et Adam Driver. Bouleversants de sincérité, les deux acteurs crèvent en effet littéralement l’écran dans la peau de ce jeune couple en perdition. Certes, leur filmographie respective affiche déjà quelques prestations notoires, mais ces deux rôles trustent néanmoins le haut du classement, leur permettant notamment d’exprimer une large palette de jeux. A ce sujet, on appréciera tout particulièrement leur aisance à basculer en permanence de la comédie au drame, provoquant en définitive autant le rire que l’émotion. A leurs côtés, on retiendra aussi la prestation mémorable de Laura Dern, absolument fabuleuse en avocate féministe prête à tout pour défendre la cause des femmes. Son personnage offre un contrepoids bienvenu à la lourdeur dramatique inhérente au sujet. Enfin, côté technique, si la mise en scène a souvent la bonne idée de s’effacer pour se mettre au service du récit, elle brille néanmoins par sa faculté à favoriser les émotions (sans jamais appuyer les effets). En outre, malgré son approche résolument naturelle, elle réserve tout de même quelques plans séquences de toute beauté.

Savant mélange de drame et de comédie, Marriage Story s’impose donc comme une œuvre subtile sur le divorce. Emmené par un fantastique duo d’acteurs, éblouissants Adam Driver et Scarlett Johansson, le film délivre une tranche de vie aussi belle que déchirante, dont on ressort, certes bouleversé, mais définitivement pas dénué d’espoir. Un véritable petit bijou !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines