Magazine Info Locale

mots croisés

Publié le 13 décembre 2019 par Pjjp44

mots croisés

J'ai des envies très port,aussi propices à la déraison, aux chants beuglés,maispour ne plus faire la cour,
d'enfumés bistrots, les orteils pris dans l'eau-salée-
de tables lourdes et boisées,
au solo trémolo qui fait éclore de lourdes larmes
au buriné visage marin, revenu du tout et de rien.
prenant son impossible double par le cou
pour
quand l'espace est immense
et
Au jeu
du
ni gagnant, ni perdant
mais
où toutes les grâces
seraient permises.
qu'il reste plutôt, à conquérir un devoir de se tromper
d'effacer le catalogue des vérités convenues
et
de ne posséder
finalement
que des envies fugaces d'être
bien
et là
ensemble.
lui susurrer dans l'oreille, des intentions notables,
de franches fragilités,
"In dublin's fair city"
J'ai des envies de Vent
qui décoiffe les blanches crinières,
de ride traçant sans vergogne leur chemin de vie;
de moitié de chacun reliant sa chacune
et toutes combinaisons dehors,
sans aucun droit d'auteur
ornées de cartes étranges
et
improbables,
sur lesquelles, tous sexes confondants, l'on referait le monde
dans de délicates et tonitruantes chimères,
des impressions du moment aussi justes et perfectibles que l'existence

mots croisés


\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\##########
"[...]
Je me tenais au milieu du même café dans son paysage onirique récurrent.
Pas de serveuse, pas de café. J'étais obligé d'aller à l'arrière, de moudre du café et de le passer moi-même.
il n'y avait personne alentour, hormis le cow-boy.
Je remarquais qu'il avait une cicatrice, comme un petit serpent descendant le long de sa clavicule. Je nous ai servi à l'un et à l'autre une tasse fumante mais j'ai évité de croiser son regard.
-Les légendes grecques ne nous apprennent rien, disait-il. Les légendes sont des histoires. Les gens les interprètent ou en tirent des leçons de morale.
Médée ou la Crucifixion, on ne peut les déconstruire.
La pluie et le soleil arrivèrent simultanément et engendrèrent un arc-en-ciel. Médée trouva les yeux de Jason et sacrifia ses enfants. Ces choses-là arrivent, voilà tout, l'indéniable effet domino inhérent au fait de vivre.
Il est allé se soulager tandis que je contemplais la Toison d'or selon Pasolini. Je me suis approchée de la porte et j'ai scruté l'horizon. Le paysage poussiéreux était interrompu par des collines rocailleuses dépourvues de végétation. Je me suis demandé si Médée avait gravi de tels rochers, une fois sa rage assouvie.
Je voulais savoir qui était le cow-boy. Une sorte de vagabond homérique, imaginais-je.
J'ai attendu qu'il sorte des WC, mais il prenait trop de temps. Des signes annonçaient que les choses étaient sur le point de changer: une horloge fantasque, le tabouret de bar qui tournoyait et une abeille à l'agonie qui lévitait au-dessus d'une petite table recouverte d'émail couleur crème.
J'ai envisagé d'aller à sa rescousse, mais il n'y avait rien à faire. Je m'apprêtais à partir sans payer mon café, puis je me suis ravisée, et j'ai laissé quelques pièces sur la table à côté de l'abeille mourante.
De quoi payer le café et une modeste boite d'allumettes en guise d'enterrement.
Je me suis extirpée de mon rêve, me suis levée, débarbouillée, je me suis fait des tresses, j'ai trouvé mon bonnet et mon calepin, et suis sortie en pensant aux divagations du cow-boy sur Euripide et Apollinius.
Au départ il m'avait irrité mais je devais reconnaître que sa présence récurrente m'apportait un certain réconfort.
Quelqu'un que je pouvais retrouver, si nécessaire, dans ce paysage à la lisière du sommeil.
[...]"
Patti Smith- extrait de: M Train" Editions Gallimard

mots croisés

mots croisés

Tenir les rennes...

mots croisés

mots croisés

mots croisés


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine