Magazine Santé

ÉTAT de MAL ÉPILEPTIQUE : Dès les urgences le pronostic est possible- et souhaitable

Publié le 13 février 2020 par Santelog @santelog



L'état de mal épileptique (EME) est caractérisé par une crise épileptique de durée anormalement longue –(ici 30 minutes ou plus)

On retient deux informations clés de cette étude présentée dans la revue Seizure : les taux d’effets secondaires et de risque de décès extrêmement élevés chez les patients victimes d’état de mal épileptique (EME) mais aussi la précision des tests pronostiques existants (STESS et EMSE) dans la prévision du risque de mortalité et cela dès la prise en charge aux urgences.

L'état de mal épileptique (EME) caractérisé par une crise épileptique de durée anormalement longue –(ici 30 minutes ou plus) est la complication la plus s’évère de l'épilepsie, elle peut entraîner des séquelles neurologiques sévères et le décès. Cette équipe de l’Université de Finlande orientale révèle avec cette étude un taux > 40% de complications sévères.

Pour la meilleure prise en charge possible, le pronostic peut être réalisé dès l'arrivée du patient en Service des Urgences

L’étude menée auprès de 137 patients traités pour état de mal épileptique à l'hôpital universitaire de Kuopio (Finlande), suivis durant 1 an, révèle :

  • Un taux de récidive de 10% : 14 patients ont subi un autre épisode de statut épileptique au cours de la période d'étude ;
  • une estimation du taux de décès de 9% et un risque de perte fonctionnelle de 32% un mois après l'état de mal épileptique.

2 échelles de prédiction, STESS (Status Epilepticus Severity Score) et EMSE (Epidemiology-based Mortality Score in Status Epilepticus), estiment avec précision le risque de mortalité déjà aux urgences : le risque de décès du patient peut être prédit de manière relativement fiable déjà en Service des Urgences avec ces 2 outils de pronostic qui ont prédit tous 2 la survie avec plus de 95% de certitude. Les chercheurs précisent que ces scores sont assez simples pour être calculés aux urgences. Ils nécessitent des informations sur l'étiologie et la présentation clinique de l'état de mal épileptique, ainsi que sur l'âge et les comorbidités du patient.

En revanche, les 2 scores n’apparaissent pas efficaces à prédire le déclin fonctionnel.

Source: Seizure: European Journal of Epilepsy February 2020 DOI: 10.1016/j.seizure.2019.12.026 Outcome of status epilepticus and the predictive value of the EMSE and STESS scores: a prospective study

Plus sur l’Epilepsie sur Neuro Blog

Équipe de rédaction Santélog Fév 13, 2020Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine